François Hollande chez Lucette : "Ce n'était pas une mise en scène", jure le maire

François Hollande chez Lucette : "Ce n'était pas une mise en scène", jure le maire

J'ASSUME TOUT - Le petit café de François Hollande chez Lucette, jeudi à Vandœuvre-lès-Nancy (Meurthe-et-Moselle), a fait couler beaucoup d'encre. Un coup de com' de l'Elysée, ironisent les détracteurs. Mais le maire PS, Stéphane Hablot, assure à metronews que l'Elysée n'a rien organisé.

François Hollande a rendu visite, jeudi, à Lucette Brochet, habitante d'une HLM de Vandœuvre-lès-Nancy (Meurthe-et-Moselle). Le petit café avec le chef de l'Etat a fait couler beaucoup d'encre après un reportage réalisé après coup par BFMTV, où la dame en question expliquait avoir reçu un coup de fil des "gars de l'Elysée" pour préparer l'événement. Un coup de com' présidentiel ? Interrogé lundi matin par metronews, le maire PS, Stéphane Hablot, jure que l'Elysée n'y est pour rien.

EN SAVOIR +
>> Le petit café de Hollande chez Lucette, un savoureux coup de com'

Interrogée par BFMTV, Lucette Brochet a évoqué un coup de fil de l'Elysée, deux jours avant la visite de François Hollande, pour préparer ce qu'elle avait "le droit de dire". Que pensez-vous ?
Il n'y a eu aucun sujet tabou lors de cette visite. Lucette n'a pas reçu un coup de fil de l'Elysée mais de la directrice de cabinet du préfet. La visite d'un chef de l'Etat doit s'organiser, avec des impératifs de sécurité. L'Elysée n'y est pour rien, je le jure.

Pourtant, cette visite, avec toutes les caméras, a bien été organisée en amont…
Voici comment cela s'est passé. J'ai reçu un coup de fil de l'Elysée le samedi précédent. Le Président souhaitait effectuer un déplacement sur le terrain à l'occasion d'une visite du conseil départemental de Meurthe-et-Moselle. Je suis le maire d'une ville de 36.000 habitants, qui compte 5.000 logements sociaux. On m'a dit : 'tu as carte blanche pour tout organiser'. J'ai tout organisé, j'avais monté moi-même tout le programme, chacun devait parler d'un thème particulier. J'ai dit à Lucette que ce serait très rapide, qu'il n'y aurait que 10 minutes, et qu'il faudrait qu'elle se concentre sur la question du logement. J'assume tout : le café, les chaises… Je doute que cela coûte très cher au contribuable, et si nécessaire, je rembourserai sur mes fonds personnels…

Et l'échange entre François Hollande et Lucette, il était spontané ?
Ils ont eu une relation tout à fait normale. Ce n'était ni une mise en scène, ni une pièce de théâtre.

Vous-même, avez-vous fait passer un message à François Hollande ?
Bien sûr. Je lui ai dit que la France n'allait pas très bien, que les gens en ont marre, qu'il faut casser les ghettos, conformément aux idéaux socialistes incarnés par Jean Jaurès. Il m'a écouté.

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques