François Hollande prêt à participer à une primaire à gauche, selon Julien Dray

François Hollande prêt à participer à une primaire à gauche, selon Julien Dray

PRIMAIRE – A gauche, des voix se lèvent pour l’organisation d'une primaire en vue de l'élection présidentielle de 2017. Dimanche, Julien Dray, proche de François Hollande, s'est dit favorable à l'élection du futur candidat de la gauche, laissant entendre que le président y était prêt.

Ne pas revivre le traumatisme de 2002. Alors que l'organisation d'une primaire à droite se met en place, l'hypothèse d'élire le futur candidat socialiste à l'élection présidentielle de 2017 fait son chemin. Dimanche, sur BFMTV, l'un des cadres du parti et intime de François Hollande s'est prononcé en faveur d'une primaire à gauche. Julien Dray s'est ainsi dit favorable à "une primaire de toute la gauche en vue d'avoir un seul candidat".

"La question sous-jacente est d'être présent au second tour de l'élection présidentielle, de ne pas recommencer le 21 avril 2002 (...) La solution peut être cette primaire s'il y a une forme de code de déontologie, qui dit qu'il n'y a pas de dissidence après si un candidat a perdu la primaire, et qu'il y ait un cadre de débat pour que ce ne soit pas un tribunal", a expliqué le conseiller régional socialiste d'Ile-de-France.

Les Français veulent une primaire à gauche

Prié de dire si, à une primaire avec toute la gauche, François Hollande y est prêt, Julien Dray a répondu : "Oui... enfin je ne peux pas répondre à sa place". "Pas besoin d'être sorcier : cela se lit dans les sondages. Il (François Hollande, ndlr) est comme tout le monde, il a compris qu'il y a un risque d'élimination de la gauche au premier tour de la présidentielle, il a vécu le 21 avril 2002 (...) il n'a pas envie de le revivre et de faire revivre ça à la gauche", a-t-il poursuivi.

Au-delà du désir de l'élu d'Ile-de-France, l'organisation d'une primaire répondrait au souhait d'une majorité de Français, selon le sondage exclusif OpinionWay réalisé pour metronews et LCI paru ce dimanche. Ils sont en effet 73% à vouloir une primaire (ouverte) à gauche en vue de la prochaine élection présidentielle, contre 25% qui affirment s'y opposer. En outre, 76% des personnes qui ont voté pour François Hollande en 2012 sont attachées à ce mode de désignation du candidat de gauche.

EN SAVOIR + >> Sondage - A gauche comme à droite, les Français veulent des primaires

A LIRE AUSSI
>> Plusieurs personnalités demandent une grande primaire à gauche pour 2017
>> Grand Paris: la drôle de primaire organisée à la hâte chez les Républicains
>> Pour Sarkozy, les propositions sécuritaires d'Alain Juppé, "c'est du FN pur jus"
 

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques