Gouvernement : Thomas Thévenoud, l'impôt de départ

Gouvernement : Thomas Thévenoud, l'impôt de départ

REMANIEMENT - Nommé il y a seulement neuf jours, le secrétaire d'État au Commerce extérieur Thomas Thévenoud a démissionné de ses fonctions ce jeudi. Pour des "problèmes de conformité avec les impôts", a annoncé Matignon.

A peine nommé et déjà remplacé. L'Elysée a annoncé la démission du secrétaire d'État au Commerce extérieur, Thomas Thévenoud, ce jeudi. Et ce remaniement surprise s'explique par "des problèmes de conformité avec les impôts", a déclaré Matignon.

Thomas Thévenoud ne déclarait pas ses revenus

"Dans le cadre des nouvelles normes mise en place par le gouvernement dans le cadre de la transparence de la vie politique, il s'est avéré qu'il y avait un problème de déclaration d'impôt", a-t-on ajouté, en précisant qu'il ne s'agissait "en aucun cas d'une démission pour un motif de désaccord politique". De son côté, Matignon a précisé que cette démission était due à "une situation découverte après sa nomination".

Selon Mediapart , Thomas Thévenoud, élu député pour la première fois en juin 2012, ne déclarait pas ses revenus depuis plusieurs années. Ces dernières années, l'administration fiscale avait lancé une procédure "d'imposition d'office", théoriquement à la suite de relances et mises en demeure, pour prélever à la source une part des revenus de l'élu (vice-président du conseil général de Saône-et-Loire depuis 2008). Pour I>télé , cela faisait trois ans qu'il n'aurait pas rempli de déclarations de revenus. Ce que Thomas Thévenoud a partiellement confirmé en admettant "des retards de déclaration et de paiement" au fisc. "Je n'ai jamais fait l'objet d'aucune poursuite judiciaire ou fiscale", a-t-il également assuré contredisant le site d'information.

"On n’est pas tous des Cahuzac"

Manuel Valls "a considéré que, suite à une situation découverte après sa nomination, Thomas Thévenoud ne pouvait poursuivre sa fonction. Ils ont ainsi convenu que ce dernier devait remettre sa démission", a déclaré le cabinet du chef du gouvernement à l'AFP. Matignon a refusé d'en dire davantage, indiquant qu'il aurait "l'occasion de préciser les motifs de sa démission". Il a par ailleurs été remplacé par Matthias Fekl, député PS du Lot-et-Garonne et ancien proche de Dominique Strauss-Khan.

Interrogé il y a quelques semaines par le journal de Saône et Loire , Thomas Thévenoud, qui a été membre de la commission Cahuzac , semblait pourtant irréprochable. "J’ai voté pour cette loi sur la transparence, j’y suis donc favorable, mais en cette période particulière, il faut aller au-delà du factuel et expliquer les choses aux citoyens : on n’est pas tous des Cahuzac !", commentait-il. Et d'ajouter : "Je n’ai jamais fait de politique pour m’enrichir, au contraire, j’ai mis un terme à mon métier et mes fonctions locales et annexes pour me consacrer entièrement à l’Assemblée nationale. Rester médecin urologue ou avocat d’affaires tout en étant parlementaire, c’est quelque chose que je ne comprends pas".

Le 28 août dernier, la Haute autorité pour la transparence de la vie publique prévenait que les nouvelles déclarations d'intérêts des ministres étaient étudiées.

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques