Réforme du Code du travail : qui va participer à la manifestation de la CGT ?

PAS D'ACCORD - Outre la CGT, à l'initiative du mouvement, plusieurs syndicats manifesteront ce mardi 12 septembre contre la réforme du Code du travail. Quelques partis politiques seront également présents. Tour d’horizon des opposants à cette réforme qui prendront part au cortège.

Il n’y aura pas que la CGT dans la rue ce mardi 12 septembre pour protester contre la réforme du Code du travail. Cette journée d’action, programmée dès fin juin, se veut comme la première étape d’un mouvement social visant à faire reculer le gouvernement. Du côté des syndicats (outre la CGT), seuls Solidaires et la FSU et le mouvement étudiant Unef appellent clairement leurs membres à défiler contre les ordonnances dévoilées fin août par le gouvernement. 


En revanche, le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, pourtant pas ravi par les ordonnances publiées, n'a pas jugé "syndicalement très stratégique" l'appel à une manifestation. Tout comme le secrétaire général de Force ouvrière (FO), Jean-Claude Mailly, qui a indiqué que son organisation, qui était pourtat aux côtés de la CGT contre la loi El Khomri en 2016, ne se joindrait pas cette fois au cortège. Une décision que n'ont pas particulièrement apprécié certaines fédérations départementales du syndicat.

En effet, selon le patron de la CGT, Philippe Martinez, certaines sections de FO pourraient être de la manifestation. "Il y a déjà 15 structures territoriales de Force ouvrière qui ont décidé de (nous) rejoindre", avait-il assuré sur franceinfo. 


La veille, Jean-Claude Mailly avait d'ailleurs implicitement confirmé que certains militants de son syndicat, qualifiés de "grognons râleurs", iraient en effet manifester, en passant donc outre la consigne nationale. La Fédération nationale des transports et de la logistique FO sera ainsi dans la rue le 12 septembre.

En vidéo

Des syndicalistes de FO manifesteront avec le CGT selon Martinez

La France insoumise va s'inviter

Côté partis, la donne est un peu plus compliquée pour le Parti socialiste. Le président du groupe du groupe Nouvelle Gauche à l'Assemblée nationale Olivier Faure a annoncé que le PS ne participerait pas à la manifestation du 12 septembre, même s'il "refuse cette loi travail". Toutefois, certains cadres du parti pourrait se joindre au cortège, comme le député Luc Carvounas (qu'on n'avait pas vu si prompt à défiler au moment de la loi El Khomri) ou l'élu régional francilien François Kalfon. Les membres du Mouvement des jeunes socialistes ont également indiqué qu'ils seraient du voyage pour"faire entendre la voix de notre génération et des socialistes".


Le mouvement du 1er juillet (M1717) a lui annoncé qu'il serait présent, ainsi que son fondateur, Benoît Hamon, à cette manifestation. "Le mouvement sera présent, on ne peut pas dire qui, quand, comment, mais il n'y a pas de raison que Benoît Hamon n'y aille pas", avait expliqué à l'AFP le député européen Guillaume Balas, son bras droit. Le candidat malheureux à la présidentielle a d'ailleurs indiqué quelques jours plus tard qu'il défilerait à côté des bannières CGT, et même le 23 septembre, avec... la France insoumise. 


Laquelle France insoumise, outre son propre raout, souhaite également battre le pavé avec les syndicats. "Nous appelons sans réserve à manifester le 12 derrière les syndicaux et j’y serai", avait affirmé sur LCI le député Adrien Quatennens. Le jeune talent du groupe parlementaire de Jean-Luc Mélenchon a confirmé que ce dernier défilerait également, probablement dans sa circonscription, tout comme ses collègues députés.

En vidéo

L’invité d'Audrey Crespo-Mara du 31 août 2017 : Adrien Quatennens, député FI du Nord

Sans grande surprise, les organisations d’extrême-gauche, le NPA et Lutte Ouvrière, appellent également leurs membres à venir grossir les rangs des manifestants.


A noter aussi que Marcel Campion, le patron des forains, appelle à bloquer Paris et les principales villes. Mais pour une raison qui n'a rien à voir avec la réforme du Code du travail....

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Réforme du code du travail

Plus d'articles

Sur le même sujet