Hommage au général de Gaulle : service minimum pour la droite à Colombey

Hommage au général de Gaulle : service minimum pour la droite à Colombey

DirectLCI
COMMÉMORATIONS - Valérie Pécresse, Gérard Larcher et Luc Chatel étaient les trois principaux responsables Les Républicains présents lundi à Colombey-les-Deux-Eglises, pour un hommage au général de Gaulle, mort il y a 45 ans. S'y sont rendus également la maire PS de Paris, Anne Hidalgo, le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan et le numéro 2 du FN, Florian Philippot.

Le principal "parti gaulliste" de France n'a pas dépêché des légions pour rendre hommage au général de Gaulle, lundi matin à Colombey-les-Deux-Eglises. Pour commémorer les 45 ans de sa mort, seuls trois hauts responsables du parti de Nicolas Sarkozy ont effectué le déplacement : la députée Valérie Pécresse, candidate aux régionales en Ile-de-France, le président du Sénat, Gérard Larcher et le député de Haute-Marne Luc Chatel. Avec eux, une poignée de parlementaires locaux et le maire LR de Rambouillet (Yvelines), Marc Robert.

Chez Les Républicains, certains cadres ont choisi un hommage plus discret et à distance. C'est le cas notamment du sénateur Alain Joyandet , tout occupé à sa tête de liste pour les régionales en Bourgogne Franche-Comté, resté dans ses quartiers pour inaugurer "l'Amicale gaulliste 70". Ou du maire de Bordeaux, Alain Juppé, qui s'est fendu d'un tweet rendant hommage au grand homme. Il est vrai que le concurrent de Nicolas Sarkozy avait déjà fait le déplacement à l'occasion des commémorations de l'Appel du 18-Juin.

Du coup, le parti de Nicolas Sarkozy avait de la concurrence sérieuse ce lundi matin dans le village du général de Gaulle. L'hommage comptait ainsi, comme chaque année, le président souverainiste (et gaulliste) de Debout la France, Nicolas Dupont-Aignan. Ainsi que le numéro 2 du Front national, Florian Philippot, candidat aux régionales en Alsace Champagne-Ardenne Lorraine, dont les hommages réguliers à de Gaulle, bien que "personnels", déplaisent fortement à certains cadres du FN, dont Louis Aliot.

Un hommage qui s'est même ouvert à gauche. Accompagnée de collégiens, la maire PS de Paris, Anne Hidalgo, a participé aux commémorations en tant que, selon la municipalité, "co-présidente du Conseil national des communes compagnon de la Libération". Au programme : cérémonie à la Croix de Lorraine, visite du Mémorial et de la Boisserie, la demeure du général de Gaulle. Histoire de rappeler que sa mémoire n'appartient pas qu'à la droite.

Pas de trace, en revanche, de Nicolas Sarkozy à Colombey. Sollicités par metronews, les porte-parole des Républicains ne nous avaient pas éclairés lundi sur les raisons de cette mobilisation a minima. Le dernier passage officiel de Nicolas Sarkozy remonte au 9 novembre… 2011. Il était alors président de la République.

À LIRE AUSSI
>> "Race blanche" : Nadine Morano se recueille sur la tombe du général de Gaulle

Plus d'articles

Sur le même sujet