Jean Lassalle : 5 choses à savoir sur cet étonnant candidat

CANDIDAT - Le député des Pyrénées-Atlantiques s'est fait un peu plus connaître ce mardi 4 avril, lors du débat présidentiel. Coup de projecteur sur une personnalité à part, qui marque les esprits par ses coups d'éclat.

Il fait partie des "petits" candidats. Ce mardi, Jean Lassalle a pu, comme ses adversaires, profiter du débat sur BFM TV et CNews pour exposer ses idées et mieux se faire connaître. Et sa prestation a au moins intrigué les Français, puisque son nom était le plus recherché sur Google lors de cette soirée.


Agé de 61 ans, ce député des Pyrénées-Atlantique avait annoncé sa candidature en mars 2016 et s'étaitalors mis "en congé volontaire" du Modem. En cinq points, LCI vous dresse le portrait de cet élu ô combien atypique.

Un berger avant tout

Jean Lassalle grandit dans la vallée d'Aspe, dans les Pyrénées-Atlantiques. Fils de bergers transhumants, il prend la succession de ses parents jusqu'à ses 21 ans. Puis, il s'intéresse à la politique et devient maire de son village, Lourdios-Ichère en 1977. Une enfance dans le sud-ouest dont il a gardé son accent rocailleux. Technicien agricole, Jean Lassalle poursuit en parallèle sa carrière politique, et devient conseiller général en 1982, puis député en 2002. 

Un ténor à l'Assemblée

En juin 2003, pour se faire entendre lors des questions au gouvernement, Jean Lassalle n'hésite pas à entonner l'hymne béarnais en pleine Assemblée nationale. Objectif, obtenir le maintien d'une gendarmerie près du tunnel du Somport. "C'est bien ce qu'il a fait. C'est couillu !", saluait le député des Verts, Noël Mamère. Jean Lassalle se fait un nom.

Un jusqu'au-boutiste

Le 7 mars 2006, le député cesse de s'alimenter. Il souhaite ainsi lutter contre le risque de délocalisation d'une usine située dans sa circonscription, et qui emploie 150 personnes. Durant 39 jours, le député va poursuivre sa grève de la faim. Il perd 21 kilos et souffre de baisses de tension. Le 14 avril, il est hospitalisé d'office. Il finira par obtenir satisfaction le jour même. "Une magnifique victoire", salue alors François Bayrou, président de l'UDF, ancêtre du Modem.

Un amateur du Tour de France (à pied)

Le 10 avril 2013, Jean Lassalle se lance dans une marche de 5000 kilomètres à travers la France. Il souhaite aller à la rencontre des Français, dialoguer avec eux et leur donner la parole. Il part de l'Assemblée nationale le 10 avril pour une marche de huit mois. Coiffé d'un béret, à son retour dans la capitale, place de la Concorde, il est accueilli par une centaine de personnes.

Un showman

Dernier fait d'armes, à l'Assemblée nationale, en janvier 2015. Alors que les débats sur la loi Macron se prolongent tard dans la nuit du 29 au 30 janvier, Jean Lassalle intervient à la tribune. Alors qu'il s'exprime sur un des volets du projet de loi, la réforme du permis de conduire, il raconte à quel point il a souffert pour obtenir le précieux papier rose. Puis il continue, au sujet des tests psychotechniques, confiant que "le premier test que j'ai passé à l'école à l'âge de 8 ans avait révélé que j'avais un QI juste très légèrement au-dessus de zéro". Les députés présents éclatent de rire, aux larmes pour certains.

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques