La Dépêche du Midi, propriété de la famille Baylet, a adoré le remaniement 

La Dépêche du Midi, propriété de la famille Baylet, a adoré le remaniement 

AUTOPROMO - Jean-Michel Baylet, fraîchement nommé ministre de l'Aménagement du territoire est également propriétaire de "La Dépêche du Midi". Au lendemain du remaniement, le titre de presse se félicite des choix de François Hollande.

On n'est jamais mieux servi que par soi-même. Jean-Michel Baylet, le nouveau ministre de l'Aménagement du territoire, en sait quelque chose. Au lendemain du remaniement ministériel, le quotidien régional La Dépêche du Midi a salué, vendredi 12 février, le changement d'équipe gouvernementale. Et notamment la nomination, donc, de Jean-Michel Baylet, dont la famille n'est autre que... le propriétaire du journal depuis une cinquantaine d'années. En Une de l'édition du 12 février, on peut voir une photo de François Hollande, accompagnée du titre suivant : "Président jusqu'au bout". Une analyse à l'exact opposé de la tendance générale sur le remaniement lue dans la presse ce vendredi matin.


Le directeur de la publication, Jean-Nicolas Baylet, ne doit pas être innocent à ce choix, lui qui n'est autre que le fils de Jean-Michel Baylet. Le rédacteur en chef Jean-Claude Souléry écrit que la nouvelle équipe de François Hollande est "une équipe de combat (…) alliant la jeunesse à l'expérience". Il ajoute même que le "nouveau gouvernement constitue un 'pari raisonnable' sur l'avenir. Nous pourrions dire que François Hollande réussit la meilleure synthèse à gauche possible", conclut le rédacteur en chef du quotidien. Une position qui tranche avec l'analyse globale de la presse vendredi. Le Parisien surnomme François Hollande "Monsieur Bricolage" tandis que Le Figaro parle d'un "dernier replâtrage pour finir le quinquennat".

La Dépêche du Midi a déjà été accusée de manque d'objectivité dans le traitement de l'actualité politique. Lors des dernières élections régionales, le quotidien local avait même été placé sous surveillance par le candidat de la droite et du centre dans la région, Dominique Reynié. Il avait accusé le groupe de presse de Jean-Michel Baylet de ne pas "respecter le pluralisme", dénonçant "un deux poids, deux mesures que je ne peux pas accepter", avait-il déclaré sur le blog de France 3 consacré à cette élection.

A LIRE AUSSI
>> Remaniement ministériel : ce qu'il faut retenir du nouveau gouvernement Valls
>> Remaniement du gouvernement : la liste de tous les ministres et secrétaires d'Etat

Les tags

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques