La parité mise à mal par le départ de Christiane Taubira

La parité mise à mal par le départ de Christiane Taubira

EGALITE HOMMES/FEMMES – Après la démission de l'ex-ministre de la Justice, remplacée par Jean-Jacques Urvoas, les hommes prennent l'ascendant au sein du gouvernement de Manuel Valls.

C'était l'une des promesses du candidat Hollande, martelée notamment lors du débat qui l'avait opposé à Nicolas Sarkozy et reprise dans ses 60 engagements. Sous son mandat, le futur chef de l'Etat s'engageait à une parité stricte entre hommes et femmes au sein de son gouvernement. Las, le départ de Christiane Taubira du ministère de la Justice, mercredi 27 janvier, a mis du plomb dans l'aile de cette mesure.

EN SAVOIR + >> Les dessous de la démission de Christiane Taubira

Jusqu'a présent, la parité avait été peu ou prou respectée. Bien sûr, dans les cas où le gouvernement comptait un nombre impair de membres, la balance penchait un peu plus d'un côté ou de l'autre. Mais à l'exception de la période de mars à juin 2015, l'égalité entre hommes et femmes semblait être la règle dans les rangs de l'exécutif.

Des hommes dans tous les ministères régaliens

Avec la démission de Christiane Taubira, remplacée par Jean-Jacques Urvoas, le principe est toutefois remis en cause : sur les 32 membres de l'équipe de Manuel Valls (16 ministres, 16 secrétaires d'Etat), on trouve désormais 17 hommes pour seulement 15 femmes. Mais ce n'est pas tout, puisque la gent féminine perd également avec l'ex-ministre de la Justice sa seule représentante à un poste régalien, les quatre autres étant tenus par Laurent Fabius pour les Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian pour la Défense, Bernard Cazeneuve pour l'Intérieur et Michel Sapin pour les Finances. Plus que jamais au cours du mandat de François Hollande, les femmes semblent cantonnées aux seconds rôles.

A LIRE AUSSI
>>
A vélo, ovationnée par l'Assemblée… Les images fortes du départ de Christiane Taubira
>> Les Français satisfaits du départ de Taubira, divisés sur le bilan
>> La dernière journée de Christiane Taubira au gouvernement

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques