La Sécu "à l'équilibre dès 2017"... vraiment ?

2 + 2 = 3 - Quand Marisol Touraine dit qu'en 2017 le gouvernement aura "sauvé la Sécu" et que l'équilibre est proche, elle omet de prendre en compte le Fonds solidarité vieillesse... Et ça change tout.

Dans un an, le régime général (maladie, retraites, famille, accident du travail) "qui affichait 17,4 milliards de déficit en 2011 sera à 400 millions de l'équilibre", a affirmé Marisol Touraine dans Les Echos. Mais lorsque la ministre de la Santé assure qu'en 2017, "nous aurons sauvé la Sécu", il faut bien faire attention à quelques subtilités comptables. Tout d'abord, en 2016, le déficit est moins important que prévu : "3,4 milliards de déficit, au lieu de 5,2 milliards annoncés en juin". 


De plus, Marisol Touraine ne comptabilise pas le Fonds solidarité vieillesse (FSV), lequel sera toujours en déficit de "3,8 milliards d'euros en 2016 et en 2017", alors que ce déficit était de 3,5 milliards en 2014... On arrive donc à un déficit global de 4,2 milliards, loin des "400 millions de l'équilibre" mais cela reste le meilleur chiffre depuis 2001. Pour Le Monde, l'équilibre n'est pas attendu avant 2019.

VIDÉO - "Le trou de la Sécu" bouché en 2017 ? "Impossible" selon Frédéric Bizard

Ça va mieux, mais à quel prix ?

On ne peut pas dire que ça ne va pas mieux. Comme le précise Marisol Touraine : "En 2017, trois branches sur quatre seront à l'équilibre, l'assurance-vieillesse dégagera un excédent de 1,6 milliard. Et l'assurance-maladie est en très nette amélioration, avec un déficit qui passe de 4,1 à 2,6 milliards." Un dernier chiffre avec lequel la Cour des comptes n'est pas d'accord, elle qui donne le déficit de l'assurance-maladie à 5,8 milliards d'euros...


Des économies qui ont un coût, que la ministre assume : "Sur l'assurance-maladie, nous aurons réalisé 12 milliards d'économies en trois ans, avec 4 milliards d'économies nouvelles en 2017." Et les coups de rabots sont nombreux. Marisol Touraine les énumère : "les médecins libéraux vont voir le prix de la consultation augmenter", il y a eu des "départs anticipés à la retraite", l'"allongement de la durée de cotisation pour les retraites, "les groupements hospitaliers de territoire", ou encore une "meilleure maîtrise du prix des médicaments". Et aux vues des objectifs du gouvernement, la rigueur budgétaire devrait s'amplifier.

VIDEO - Marisol Touraine : "Le trou de la sécu sera derrière nous"

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques