Le dernier tweet de Christiane Taubira : "Parfois résister c'est rester, parfois résister c'est partir"

Le dernier tweet de Christiane Taubira : "Parfois résister c'est rester, parfois résister c'est partir"

EXPLICATION - Quelques minutes après l'annonce de son départ du gouvernement, mercredi matin, Christiane Taubira a réagi via Twitter. Un réseau social où elle cultive son art de la prose avec assiduité.

"Parfois résister c'est rester, parfois résister c'est partir" : c'est en ces termes que Christiane Taubira a expliqué mercredi sa démission du gouvernement, disant vouloir donner "le dernier mot à l'éthique et au droit."

A LIRE AUSSI >> DIRECT - Taubira démissionne, remplacée par Urvoas

"Parfois résister c'est rester, parfois résister c'est partir. Par fidélité à soi, à nous. Pour le dernier mot à l'éthique et au droit", a déclaré la garde des Sceaux démissionnaire, qui dans un autre message sur Twitter se dit : "Fière. La Justice a gagné en solidité et en vitalité. Comme celles et ceux qui s'y dévouent chaque jour, je la rêve invaincue."

"La Justice a gagné en solidité et en vitalité"

Sans surprise, la garde des Sceaux a réservé la primeur de sa réaction au réseau social où elle est hyperactive. Plus de 1.700 tweets, près de 300.000 abonnés... Christiane Taubira est une habituée du site de micro-blogging, sa prose faisant la joie de ses abonnés. Par exemple le 2 décembre dernier , à propos des élections régionales : "Ton vote ? La part du colibri ! Une goutte d'eau transportée par le bec et qui s'ajoute à une autre : sa part pour éteindre l'incendie."

A LIRE AUSSI
>> Christiane Taubira : une démission qui pose (tout de même) questions
>> 
"Tue-les avant qu'ils ne grandissent" : Taubira tweete du Bob Marley et se révolte sur Ferguson

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques