Le FN à nouveau dans le viseur de la justice pour discrimination

Le FN à nouveau dans le viseur de la justice pour discrimination

JUSTICE - Le parquet de Nanterre a ouvert une information judiciaire pour discrimination visant le Front national, révèle ce vendredi Le Parisien. Une association accuse le parti de Marine Le Pen d'avoir incité à mettre en place la préférence nationale dans le cadre de l'attribution de logements sociaux. Ce qui est illégal.

Le Front national à nouveau visé par la justice. Le parquet de Nanterre a ouvert une information judiciaire pour discrimination visant le parti de Marine Le Pen, a annoncé ce jeudi Le Parisien.

"La préférence nationale dans les logements sociaux"

A l'origine de cette action, une plainte déposée en mai 2014 par la Maison des Potes contre les recommandations d'un guide à destination des élus FN. "Il leur est demandé de mettre en place la préférence nationale dans les logements sociaux. En clair, de les réserver aux Français, ce qui est illégal", explique Samuel Thomas, le président de la Fédération de la Maison des potes, une association qui lutte contre les discriminations.

"C'est un procès sur le positionnement politique du FN. Nous allons nous servir de cette opportunité pour parler de la priorité nationale devant les tribunaux", a rétorqué l'avocat du parti, Wallerand de Saint-Just.

À LIRE AUSSI
>>
Béziers : la garde biterroise de Robert Ménard en panne
>> Egalité hommes-femmes : au Parlement européen, le FN vote contre...
 

Plus d'articles

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques