Les Indés-metronews-LCI - Christian Jacob : "Notre soutien entier à Nicolas Sarkozy"

Les Indés-metronews-LCI - Christian Jacob : "Notre soutien entier à Nicolas Sarkozy"

INTERVIEW - Christian Jacob, président du groupe Les Républicains, était l'invité de notre rendez-vous politique Les Indés-LCI-metronews du 17 février 2016. Au menu : mise en examen de Nicolas Sarkozy, primaire de la droite, crise agricole et remaniement. Voici ce qu'il faut en retenir.

Christian Jacob, 56 ans, est le patron du groupe Les Républicains à l'Assemblée. Cet ex-chiraquien, ancien exploitant agricole, a un rôle clé dans la cohésion du parti de Nicolas Sarkozy à 15 mois de la présidentielle. A l'occasion de notre rendez-vous politique Les Indés-LCI-metronews, il est revenu sur plusieurs thèmes d'actualité. Faisons le point.

  La mise en examen de Nicolas Sarkozy pour "financement illégal" de sa campagne de 2012
"Sur un plan personnel, ce que je veux faire, au nom de notre groupe parlementaire, c'est lui apporter notre soutien entier, notre témoignage d'amitié", insiste Christian Jacob. Pour qui "c'est la présomption d'innocence qui prévaut". A ses yeux, la mise en examen du patron des Républicains n'empêche pas ce dernier de se présenter à la primaire de la droite en vue de la présidentielle 2017.


► La primaire de la droite prévue en novembre 2016
Le député de Seine-et-Marne estime que "la réussite de la primaire n'est pas proportionnelle au nombre de candidats". Alors qu'une petite dizaine de responsables du parti semble déjà sur les rangs , Christian Jacob estime qu'à l'automne, moment où débutera cette importante campagne interne, les candidats pourraient s'avérer moins nombreux que prévu.


 Emmanuel Macron et ses petites phrases
"Où est la réalité de l'action d'Emmanuel Macron ?" fait mine de question le patron des députés Les Républicains à propos du ministre de l’Economie, dont les sorties ne font pas l'unanimité au Parti socialiste. Si on est dans un concours d'élégance ou d'éloquence, pourquoi pas, mais si on est dans la capacité à décider et à faire voter un texte, Macron est inexistant.


 Le retour de Jean-Marc Ayrault au gouvernement
L'arrivée de Jean-Marc Ayrault au ministère des Affaires étrangères va-t-elle insuffler une nouvelle dynamique à la politique extérieure de la France ? Resserrer le couple franco-allemand ? Pas pour Christian Jacob en tout cas. Selon ce dernier, "s'il suffisait d'être un prof d'allemand au quai d'Orsay pour rapprocher la France et l'Allemagne, ça se saurait".


 La crise agricole
Ancien agriculteur, Christian Jacob s'est montré particulièrement sévère avec la méthode du gouvernement face à la colère des agriculteurs . "Combien de fois avez-vous entendu Manuel Valls prononcer le mot agriculture ? Il ne s'est pas une seule fois intéressé à ce sujet. Le président de la République non plus", estime le député. "On est dans une improvisation totale. N'importe lequel des prédécesseurs de François Hollande aurait fait un tour des capitales européennes." Et de conclure : "Aujourd'hui, les paysans sont en train de crever. Et quand les paysans crèvent, ce sont 20 % des actifs français qui sont concernés."

À VOIR
>> Retrouvez l'intégralité de notre rendez-vous Les Indés-LCI-metronews

À LIRE AUSSI
>> Les neuf affaires qui pourraient freiner Nicolas Sarkozy

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques