Loi El Khomri : et maintenant, des députés PS rejoignent la manifestation

Loi El Khomri : et maintenant, des députés PS rejoignent la manifestation

GAUCHE DIVISÉE - Alors que des milliers de personnes manifestaient mercredi à Paris, une quinzaine de parlementaires de l'aile gauche du PS ont quitté les bancs de l'Assemblée pour les rejoindre. Une situation inédite.

Une illustration très symbolique des divisions au Parti socialiste. Une quinzaine de parlementaires socialistes se sont joints mercredi à la manifestation contre la loi El Khomri sur le travail, selon le député de la Nièvre Christian Paul, chef de file des "frondeurs" de la majorité. D'autres élus, dont les parlementaires écologistes, figuraient également dans la manifestation.

Aile gauche

Il s'agit notamment de députés de l'aile gauche du PS, qui s'est illustrée au cours des mois par son hostilité à la politique de Manuel Valls, sur des sujets aussi divers que l'économie, la déchéance de nationalité ou bien, aujourd'hui, le projet de loi visant à réformer le Code du travail. "C'est la première fois que je participe à une manifestation depuis le début du quinquennat", a expliqué Christian Paul. "Nous devons être en première ligne à l'Assemblée nationale pour demander le retrait du texte. Mais nous devons aussi montrer aux salariés que nous sommes directement dans ce combat", a expliqué le député de la Nièvre.

Parmi eux : Pascal Cherki, député de Paris, et Laurent Baumel (Indre-et-Loire). Pour le premier, "la mobilisation contre la loi El Khomri est très conséquente. Le gouvernement aurait tort de s'entêter". Figurait également, dans les cortèges, la députée PS du Doubs Barbara Romagnan.

Parmi les parlementaires figurait aussi le député Pouria Amirshahi, un frondeur qui a très récemment décidé de quitter le PS ainsi que les partis politiques pour s'occuper d'un nouveau mouvement citoyen qu'il a lancé il y a quelques mois. Ce dernier avait prévenu, sur Europe 1, qu'il serait "aux côtés des étudiants et des syndicats" pour fustiger un gouvernement qui, "pour la première fois, dit que la loi doit s'aligner sur la loi du plus fort".

Christian Paul et Laurent Baumel ont publié mercredi sur le site de Libération une tribune critiquant le projet de loi de Myriam El Khomri et appelant la gauche à ne pas "tourner délibérément le dos" à sa raison d'être.

À LIRE AUSSI
>> Après le million de signatures contre la loi travail, quel succès pour les autres pétitions ?

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques