Mariage homo et polygamie : Marion Maréchal recadrée par Marine Le Pen

Mariage homo et polygamie : Marion Maréchal recadrée par Marine Le Pen

POLITIQUE - Marion Maréchal-Le Pen a mis un bémol au refrain de la "France apaisée" entonné par le FN depuis le début de l'année, en affirmant craindre que la reconnaissance du mariage homosexuel ouvre la voie à la polygamie.

La petite musique de Marion Maréchal-Le Pen est-elle compatible avec le refrain sur "la France apaisée" entonné par le FN depuis le début de l’année ? Venue en Italie remercier son allié de la Ligue du Nord pour son soutien pendant les régionales en Paca, la jeune frontiste a affirmé craindre que la reconnaissance du mariage homosexuel ouvre la voie à la polygamie.

Le mariage ne doit pas être "une reconnaissance sociale de l'amour", a estimé Marion Maréchal-Le Pen à Milan lors d'une conférence de presse, critiquant implicitement le mariage homosexuel auquel elle est opposée. Cela risque pour elle d'"ouvrir la voie (...) à de très nombreuses dérives. D'autres minorités chercheront à faire reconnaître leur forme d'amour, je pense notamment à la polygamie".

A LIRE AUSSI >>  Maréchal Le Pen : islam et catholicisme n'ont pas "exactement le même rang"

La mise au point de Marine Le Pen

Sa déclaration rapprochant le mariage homosexuel de la polygamie, est tout sauf un hasard. Elle intervient alors que l'Italie, dernier grand pays d'Europe occidentale à ne reconnaître aucun statut aux couples de même sexe, vit un débat agité autour d'une loi a minima, la loi dite Cirinnà, sur les unions civiles. La déclaration de Marion Maréchal-Le Pen prend place aussi dans un contexte particulier pour le parti d'extrême droite : depuis le début de l'année, le maître-mot frontiste est celui de l'apaisement. L'échec au second tour des régionales, notamment en Paca et en Nord-Pas de Calais-Picardie avec Marine Le Pen, est ouvertement lié à la "peur" suscitée par le parti.

Du coup, la sortie transalpine de l'élue du Vaucluse n'a pas franchement plu à la patronne du Front national. Interrogée sur les déclarations de sa nièce, Marine Le Pen a tenté, sur RTL, de refermer le couvercle sur la polémique naissante. "Je crois qu’on est très, très loin, honnêtement de la reconnaissance de la polygamie dans notre pays, dieu merci", a lancé la patronne du FN. Sans directement nommer sa Marion Maréchal-Le Pen, elle s'est toutefois livrée, sur le fond, à un recadrage en règle :"Nous, nous avons dit ce que nous avions à dire, que nous étions opposés au mariage, mais que nous étions pour un travail autour d’un Pacs amélioré parce que il y a des revendications auxquelles il faut répondre sur la transmission du patrimoine, ou de maintien dans les lieux pour les couples homosexuels".

A LIRE AUSSI >>  Maréchal Le Pen : islam et catholicisme n'ont pas "exactement le même rang"

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques