Changement de nom et de logo, nouveau slogan... Comment Marine Le Pen prépare la mue du FN

MÉTAMORPHOSE - Le FN est parvenu à une "short list" dans laquelle figure le nouveau nom du parti, qui sera soumis au vote des adhérents. Marine Le Pen, qui a effectué sa rentrée politique sur TF1 ce jeudi soir, devrait également dévoiler ce samedi un nouveau slogan lors de son meeting à Brachay et lancer la refonte totale du mouvement.

Absente de la scène médiatique depuis un mois et demi, Marine Le Pen, qui effectuait sa rentrée jeudi soir au 20H de TF1, a du pain sur la planche. L'ex-candidate à la présidentielle, redevenue présidente du Front national, va lancer samedi, lors de son discours à Brachay (Haute-Marne), le grand chantier de transformation du mouvement fondé par Jean-Marie Le Pen et dont l'image souvent sulfureuse continue de freiner la progression auprès des électeurs. "Nous sommes dans la refondation", a expliqué Marine Le Pen, interrogée par Gilles Bouleau. "On a le droit de parler de tout. Je demande juste à ceux qui critiquent de faire des propositions constructives", a-t-elle averti alors que d'importantes dissenssions internes se font sentir sur la ligne du parti, avec Florian Philippot d'un côté, et Nicolas Bay de l'autre. 


Entre cette rentrée politique et le congrès du parti, prévu en mars 2018, les cadres du FN vont donc s'atteler à préparer la "refondation". "On va tout refaire", confirme l'entourage de Marine Le Pen à LCI. "On va refaire un parti de A à Z." Objectif : les élections municipales de 2020, lors desquelles le parti d'extrême droite veut reprendre une ascension brutalement interrompue lors de la présidentielle et des législatives. 

Un slogan et un nouveau nom

Lors de sa visite à Brachay, Marine Le Pen aura l'occasion de détailler le calendrier retenu par la direction du mouvement. D'abord un nouveau slogan "transitoire", "pour dire qu'on repart, qu'on va à la rencontre des adhérents", précise le cadre FN à LCI. En attendant la grande mue, à savoir le changement de nom. "Nous en avons déposé plusieurs cet été", indique-t-il. "La liste reste ouverte. Mais dans ceux que nous avons déjà, je pense qu'il y a le bon." Les adhérents seront ensuite consultés, fin septembre, sur le choix du nom et sur les priorités du parti. Tout y passera, y compris le logo du FN avec sa fameuse flamme. Il devrait être sérieusement remanié. Des options qui ne devraient pas faire plaisir au fondateur du FN, Jean-Marie Le Pen. Changer de nom "serait criminel", a prévenu ce dernier, jeudi sur Europe 1. "Cette volonté cosmétique est totalement absurde." 

Le plus dur pourrait toutefois être ailleurs. Les cadres du parti devront trancher, avant le congrès, la ligne et les priorités de la formation : immigration, sortie de l'euro, programme économique... A côté de cela, choisir un nouveau nom devrait être d'une simplicité enfantine. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Marine Le Pen perd la présidentielle

Plus d'articles

Sur le même sujet