"Merde à la fin" : interrogée sur sa double casquette, Emmanuelle Cosse part en vrille

"Merde à la fin" : interrogée sur sa double casquette, Emmanuelle Cosse part en vrille

ENERVEE. La ministre du Logement, et conseillère régionale s'est lâchée, face à la caméra du Petit journal. Interrogée sur le cumul des mandats, elle a lâché "merde à la fin".

Attention, sujet sensible pour Emmanuelle Cosse. La ministre du Logement a quelque peu craqué, face à la caméra du Petit journal. Vendredi 11 mars, l'émission de Canal Plus a diffusé une séquence tournée avec la ministre du Logement. Un journaliste l'interroge sur le cumul des mandats, elle qui est ministre du Logement mais également conseillère à la région Ile-de-France. 

"Le FN sera très content de tout ça"

"Vous avez été élue en disant 'je serai la seule liste non-cumul' et vous cumulez", lui fait remarquer le journaliste, qui rappelle au passage à la ministre qu'elle promettait, durant sa campagne pour les régionales, "des élus engagés uniquement pour leur mandat".

Tout d'abord, Emmanuelle Cosse garde son calme et précise ne pas cumuler de mandat. "Etre ministre, est-ce un mandat ? Non ! Alors où est le problème ?!" rétorque-t-elle. Mais lorsque le journaliste lui fait remarquer qu'elle "joue sur les mots", c'en est trop pour la ministre du Logement "Je ne joue pas sur les mots ! Et merde à la fin !" s'emporte-t-elle, avant d'accuser le journaliste de "contribuer à dénigrer le travail des élus locaux. Le FN sera très content de tout ça". 

"Moi président, les ministres ne pourront pas cumuler leur fonction avec un mandat local"

Pas cumularde, Emmanuelle Cosse ? La néo-ministre avait déjà utilisé cette excuse pour expliquer le cumul de ses deux fonctions. Le 19 février, elle expliquait sur BFMTV "être opposée au cumul des mandats dans le temps et en nombre". Mais lorsque les journalistes évoquaient sa double casquette d'élue régionale et ministre, elle répondait "mais là, vous parlez de cumul des fonctions, et moi je vais continuer à être élue locale d'opposition, comme le sont beaucoup de personnalités, beaucoup de ministres". Sous-entendu, elle ne cumule pas de mandats puisqu'un ministre n'est pas élu, c'est une fonction et non pas un mandat.

Aussi ambigüe soit cette réponse, la situation d'Emmanuelle Cosse va à l'encontre d'une promesse de François Hollande faite durant sa campagne présidentielle :

Raté donc pour le président. Suite au reportage du Petit Journal, la ministre a tenu à réagir, déformant légèrement les propos du président (au passage). Elle prête au président la volonté d'interdire le cumul de la fonction de ministre avec celle d'un mandat exécutif local. Alors que le président parlait bel et bien de "mandat local". Par ailleurs, la ministre a bien raison quand elle affirme ne pas être en contradiction avec la future loi sur le non-cumul des mandats. Par contre, pour la charte de déontologie gouvernementale, on repassera .

Qu'Emmanuelle Cosse se rassure, elle a raison quand elle affirme ne pas être la seule dans cette situation au gouvernement. Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, est également à la tête de la région Bretagne. Tout comme son ancien camarade d'Europe Ecologie Les Verts, Jean-Vincent Placé.

EN SAVOIR + 
>> Ministres, Cosse et Placé veulent quand même rester conseillers régionaux
>> L'excuse d'Emmanuelle Cosse pour pouvoir cumuler ses mandats
 

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques