Nice : Estrosi refuse un mariage parce que le cortège se comporte mal

Nice : Estrosi refuse un mariage parce que le cortège se comporte mal

NOCES - Le député-maire de Nice, Christian Estrosi, a refusé qu'un mariage soit célébré à la mairie, au motif que plusieurs invités n'avaient pas respecté le code de la route. Le couple, pour pouvoir convenir d'une nouvelle date pour leur union, a dû s'excuser.

Le plus beau jour de leur vie n'aura pas eu lieu. Pire, il s'est transformé en véritable cauchemar : samedi, en début d'après-midi, un couple s'est vu refuser l'entrée dans la salle de mariage de la mairie de Nice. Motif ? Le maire de la ville, Christian Estrosi, alerté par la police municipale que le cortège des mariés avait commis des incivilités, a tout simplement décidé de ne pas faire célébrer le mariage.

Selon Nice Matin, qui révèle l'affaire, le député-maire, candidat aux élections régionales en PACA, aurait été alerté par la police municipale d'un "certain nombre d'infractions au code de la route : défaut de port du casque, contre-sens, entrave à la circulation, vitesse excessive, conduite sur les trottoirs, mise en danger de la vie d'autrui". Et pour la mairie, ce comportement est contraire à la charte de bonne conduite et à l'arrêté municipal entrés en vigueur en 2012, et qui interdisent, par exemple, la manifestation d'un drapeau étranger lors d'une cérémonie de mariage.

"La Ville a tout gâché"

Problème : du côté des mariés, le discours est tout autre. Si le marié, Siham, s'est refusé à tout commentaire, ses proches, eux, ont fustigé la décision du maire, assurant à Nice Matin qu'aucun débordement de ce genre n'avait eu lieu. "On a été escortés par une dizaine de voitures de police et cinq ou six motos. Des invités ont été menottés. Pourtant, le Code de la route a été respecté et aucun drapeau étranger n’a été sorti. Il n’y a pas eu d’insultes. Aucun feu rouge n’a été grillé, simplement franchi à l’orange. Vous savez, je suis radiologue, ma famille est intégrée et je considère que c’est un manque de respect", a ainsi confiée Mouna. Même son de cloche du côté du beau-frère du marié, Imad : "C’est scandaleux. Ça fait un an qu’on prépare ce mariage et la Ville a tout gâché. "

Le futur couple de mariés a été reçu samedi par Christian Estrosi, qui a finalement décidé que le mariage serait célébré dimanche matin. Après avoir reçu des excuses en bonne et due forme. "Les époux ont admis avoir eu un mauvais comportement. Ils ont présenté leurs excuses. J'ai donc décidé que le mariage pourrait être célébré dimanche, à condition qu'aucun trouble ne soit signalé", a expliqué le maire. Deux invités manqueront toutefois à l'appel : dans le cadre de ces débordements, ils ont été placés samedi en garde à vue.

À LIRE AUSSI
>> La proposition WTF du jour : Estrosi veut imposer des bracelets électroniques aux "fichés S" >> Le Pen-Estrosi : match à droite toute en PACA

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques