Noël arménien et rencontre avec Assad : malgré les critiques, le filloniste Mariani et deux autres députés retournent en Syrie

Noël arménien et rencontre avec Assad : malgré les critiques, le filloniste Mariani et deux autres députés retournent en Syrie

POLÉMIQUE- Le député filloniste Thierry Mariani, accompagnés de deux de ses collègues, est arrivé en Syrie ce jeudi pour un séjour de quatre jours pendant lequel il espère rencontrer Bachar al-Assad. Les trois députés affirment qu’ils ne veulent ni soutenir le régime ni représenter la France, mais s’informer de la situation sur place et s'enquérir du sort des communautés chrétiennes.

Les députés LR Thierry Mariani et Nicolas Dhuicq, accompagnés de leur collègue Jean Lassalle (ancien membre du Modem), sont arrivés en Syrie ce jeudi. Ce vendredi, ils se sont tous les trois rendus à Alep pour célébrer le Noël arménien et soutenir les communautés chrétiennes persécutées. En fin de journée, heure française, ils ont posté sur Twitter des photos de leur arrivée à l'aéroport d'Alep, de la messe de Noël à laquelle ils ont assisté ainsi que de la ville dévastée par la guerre. D'après le cliché d'un journaliste de Radio France présent avec eux sur place, ils ont également été reçus par le gouverneur d'Alep.

Au cours de ce séjour organisé par SOS Chrétiens d'Orient, organisation réputée proche du pouvoir syrien, les trois parlementaires doivent également rencontrer le président Bachar al-Assad à Damas dimanche. Une rencontre que désapprouvent les autorités françaises et qui fait polémique. Pour tenter de la désamorcer, Thierry Mariani, qui en est à son troisième voyage en Syrie depuis novembre 2015, a précisé effectuer ce séjour sur une "initiative strictement personnelle", "en solidarité des communautés chrétiennes persécutées". 

"Le rôle des parlementaires c'est aussi de s'informer, d'être sur le terrain"

"Très souvent notre position est caricaturée. Il ne s’agit pas pour nous de soutenir le régime syrien. Il s’agit simplement de voir comment dans cette région chacun voit l’avenir et chacun voit la résolution de ce conflit qui a fait des milliers de morts et des centaines de milliers de déplacés" a déclaré Thierry Mariani lors d'une interview diffusée vendredi matin sur Europe 1. A propos de leur entretien avec Bachar al-Assad, il a ajouté : " Ce sera surtout un échange où nous demanderons un certain nombre d’informations et notamment sur des faits dont il est accusé. Nous ne sommes pas des diplomates, nous ne représentons aucun Etat. Mais nous sommes des parlementaires (…) le rôle des parlementaires, c’est aussi de s’informer, d’être sur le terrain." 


Dans un communiqué publié notamment sur Twitter, Jean Lassalle a quant à lui expliqué qu'il souhaitait "comprendre par (lui)-même l'ampleur de cette tragédie". "Ce voyage s'inscrit par ailleurs pleinement dans la politique étrangère que je mènerai si je suis élu : restaurer une diplomatie française forte et mettre en place une politique juste à l'égard du Moyen-Orient" a-t-il ajouté. 

En vidéo

Le 14 décembre, Thierry Mariani s'exprimait sur la bataille d'Alep : "Je ne soutiens pas Assad mais son régime est incontournable"

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Le drame d'Alep

Plus d'articles

Sur le même sujet