Ouragan Irma : Annick Girardin, cette ministre au coeur du dispositif de secours à St-Martin

MINISTRE EN MISSION - Emmanuel Macron est attendu mardi à Saint-Martin et Saint-Barthélémy, une semaine après le passage dévastateur de l’ouragan Irma. En attendant, sur place, c’est la ministre des Outre-mer, Annick Girardin, qui a assuré l’intendance et répondu aux critiques sur l’organisation des secours. Qui est cette ministre peu connue du grand public ?

Elle était une ministre de l'ombre, la voici matin, midi et soir sous l'oeil des caméras, entre la base logistique de Guadeloupe et Saint-Martin. Après le passage d'Irma, c'est Annick Girardin, la ministre des Outre-mer, qui a assuré l'intendance sur place en l'absence d'Emmanuel Macron, qui ne devrait arriver sur place que mardi matin. 


Depuis son atterrissage à Pointe-à-Pitre mercredi, la ministre n'a pas chômé. Elle s'est notamment rendue rapidement sur l'île dévastée de Saint-Martin jeudi, puis à nouveau vendredi, ayant passé la nuit sur place pour coordonner les secours dans l'attente de l'ouragan José, qui a finalement épargné le territoire déjà meurtri. 

Courroie de transmission du gouvernement

Alors que le gouvernement a centralisé les informations sur le dispositif de secours au niveau de la cellule interministérielle basée place Beauvau, à Paris, la ministre s'est donc chargée de coordonner les autorités sur place. Du même coup, c'est elle qui a porté le premier témoignage d'un officiel sur place - elle a notamment constaté de ses propres yeux les scènes de pillage à Saint-Martin - et fait face aux premières critiques de l'opposition et de certains habitants sur place concernant le manque de préparation présumé des autorités avant le passage d'Irma.

Si elle est en première ligne pour défendre l'organisation des secours, Annick Girardin a toutefois évité, en se rendant très rapidement sur place, de s'exposer à des critiques sur son manque de réactivité, comme celles qui avaient visé sa prédécesseure du gouvernement précédent, Ericka Bareights, en pleine crise sociale en Guyane au printemps 2017.

Ministre et élue expérimentée

Même si son nom reste peu connue du grand public, Annick Girardin l'est déjà dans les territoires d'Outre-mer, puisque cette responsable politique de 53 ans est, depuis 2000, élue au conseil territorial de Saint-Pierre-et-Miquelon, l'archipel français d'Amérique du Nord. Radicale de gauche, soutien de Sylvia Pinel et ralliée à Emmanuel Macron durant la présidentielle, elle a également été députée de Saint-Pierre-et-Miquelon entre 2007 et 2014, avant de rejoindre les gouvernements de Manuel Valls et de Bernard Cazeneuve, successivement comme secrétaire d'Etat au Développement et à la Francophonie et ministre de la Fonction publique. Elle a également été au coeur du dispositif de la Cop21, qui a permis d'aboutir aux accords de Paris sur le climat. 


Elle est, avec Jean-Yves Le Drian, la seule ministre de François Hollande à être restée au gouvernement après l'élection d'Emmanuel Macron.  Une nomination confirmée après sa réélection, cette fois sous l'étiquette REM aux législatives de juin dernier dans la même circonscription. "Il est intéressant qu'une femme de cette valeur soit mise en lumière. Il y a des parcours improbables qui finissent par se réaliser", avait notamment témoigné l'ex-garde des Sceaux Christiane Taubira, dans le documentaire "Annick, la pirate de l'espoir", saluant "son enthousiasme" et "sa combativité". Celle qui a commencé sa carrière comme conseillère d'éducation populaire, réputée pour son "franc-parler", s'était déjà illustrée lorsqu'elle était secrétaire d'Etat en se rendant à plusieurs reprises en Guinée en pleine épidémie d'Ebola. Dans le documentaire, elle racontait comment, mère à 16 ans, elle avait éduqué sa fille tout en se rendant au lycée à Saint-Pierre-et-Miquelon. 


"Je suis devenue députée en 2007, puis secrétaire d'Etat, mais il y a encore des barrières que je souhaite faire tomber", avait-elle témoigné avant sa nomination au ministère des Outre-mer. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Macron

Plus d'articles

Sur le même sujet