Pamela Anderson devant l'Assemblée nationale pour combattre le gavage d'oie

Pamela Anderson devant l'Assemblée nationale pour combattre le gavage d'oie

PEOPOLITIQUE – L'actrice américaine d'Alerte à Malibu sera l'invitée du Palais-Bourbon le 19 janvier pour défendre la proposition de loi qui veut interdire le gavage d'oie, soutenue par une députée écologiste. Cette méthode de production de foie gras est de plus en plus controversée en France.

C'est une invitée pour le moins insolite qu'attend l'Assemblée nationale. Mardi 19 janvier, Pamela Anderson sera présente devant les députés français pour défendre la proposition de loi de la députée Laurence Abeille (EELV) qui veut interdire le gavage des animaux pour la production de foie gras.

La venue de l'actrice américaine est une aubaine pour la députée, qui entend s'appuyer sur la notoriété de la star d'Alerte à Malibu pour médiatiser sa proposition de loi. "Sa présence est due à notre travail avec la Fondation Brigitte Bardot", explique l'équipe de la députée à BFMTV . Son entourage admet que "cela va aider pour le buzz".

Pamela Anderson, Brigitte Bardot : même combat ?

Pamela Anderson est engagée sur les questions de protection animale, notamment au sein de l'association PETA et de la fondation Brigitte Bardot. Dauphins, éléphants, baleines ... La playmate soutient de nombreuses causes. Pour PETA, elle s'était même déshabillée dans un clip de campagne pour encourager les propriétaires d'animaux domestiques à se montrer tendres avec leurs bêtes.

EN SAVOIR + >> VIDÉO - Quand Pamela Anderson se déshabille pour sa chienne

Pamela Anderson est aux Etats-Unis ce que Brigitte Bardot est à l'Hexagone. Quoique, cette dernière ne comprend pas qu'on pose nue pour défendre la cause animale, comme elle l'avait indiqué pour une campagne de PETA avec Zahia (toute nue) : "Je ne sais pas en quoi le fait de se mettre à poil peut défendre la cause animale", rapporte le magazine Public . Il n'empêche que les deux actrices luttent pour le même combat. Brigitte Bardot s'était déjà indignée contre le gavage des palmipèdes  : en 2014, elle demandait à l'Union européenne d'interdire cette "pratique barbare".

Le gavage des palmipèdes controversé en France 

Le gavage des oies et des canards sera au cœur des discussions de cette conférence de presse organisée le 19 janvier à l'Assemblée nationale, où Laurence Abeille présentera sa proposition de loi. Elle entend interdire cette méthode controversée de production de foie gras. Un produit phare de la gastronomie française mais qui est pourtant loin de faire l'unanimité : selon un sondage réalisé en décembre, 51% des Français sont favorables à l'interdiction du gavage des palmipèdes et 62% se disent conscients de la souffrance des animaux causée par le gavage.

Mais qu'en serait-il du foie gras si le gavage venait à être interdit ? Comme le rapportait Le Monde en septembre 2013, une méthode de production existe : en Espagne, une ferme bio et éthique produit du foie gras sans gaver ni priver de liberté ses bêtes. La Pateria de Sousa est la seule exploitation de foie gras bio homologuée en Europe. A près d'un euro le gramme, l'éthique coûte cher. Si bien que la Maison-Blanche et Barack Obama font partie des rares privilégiés à pouvoir se la payer.

À LIRE AUSSI
>>
Foie gras : des images chocs montrent des animaux broyés vivants
>>
Foie gras : quid de la polémique du gavage ?

Les tags

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques