VIDÉO - François Hollande : retour sur un quinquennat où rien ne s'est passé comme prévu

L'abandon de Hollande

Voir
FLASH BACK - Le quinquennat de François Hollande s'achève ce dimanche 14 mai 2017 par la passation de pouvoirs au nouveau président Emmanuel Macron. Un quinquennat riche en rebondissements, que ce soit sur le plan professionnel ou personnel. Retour sur ces 5 ans riches en émotions.

Douché par la pluie dès son arrivée à l’Élysée, son avion touché par la foudre lors de l’un des ses premiers déplacements en Allemagne... Dès ses premiers pas, parfois hésitants, de Président, François Hollande a semblé se battre contre les éléments et les imprévus. 

La sphère intime, talon d’Achille de François Hollande

Sur le terrain personnel, François Hollande a tout d’abord dû faire face à l’affaire du tweet de sa compagne de l’époque, Valérie Trierweiler. Le 12 juin 2012, quelques heures après que Ségolène Royal, candidate PS aux législatives, a annoncé avoir reçu le soutien de François Hollande, Valérie Trierweiler envoie un message d'encouragement à son adversaire Olivier Falorni sur son compte Twitter. Une situation embarrassante pour le chef de l’Etat. Mais cela ne s’arrête pas là. 

Deux ans plus tard, la vie privée du président est à nouveau exposée… dans la presse à scandale. C’est l’affaire Julie Gayet. Il est alors obligé de s'en expliquer publiquement. Deux semaines après les révélations de sa liaison avec l’actrice française, sa séparation avec Valérie Trierweiler est officialisée à l’AFP. François Hollande déclare alors avoir "mis fin à la vie commune qu'il partageait avec Valérie Trierweiler ". 


Quelques mois plus tard, l’ex-Première dame publie un livre vengeur intitulé "Merci pour ce moment" dans lequel elle raconte les dix-huit mois qu'elle a passés à l'Elysée.

Ruptures et affaires en tout genre

Au niveau politique, certaines ruptures, choisies ou subies, ont également rythmé la vie du quinquennat. Tout d'abord, l’affaire Jérome Cahuzac et son mensonge sur son compte bancaire caché à l’étranger. L’ancien ministre du Budget démissionnera en mars 2013. Suivront les critiques de Benoît Hamon et d’Arnaud Montebourg sur la politique économique d’austérité du gouvernement mais également l’affaire Thomas Thévenoud et sa phobie administrative. 

Sans oublier l'opposition de Christiane Taubira à la déchéance de nationalité et plus récemment, Bruno Le Roux et ses enfants, assistants parlementaires. Enfin, son protégé Emmanuel Macron qui prend le large…pour finalement prendre la suite à l'Elysée. 

Cote de popularité à plat

François Hollande est pourtant un éternel optimiste. Il a cru jusqu'au bout en l'amélioration du climat économique, annonçant la reprise, scrutant la croissance et promettant mois après mois une baisse du chômage. Mais celle-ci arrive trop tardivement et est trop fragile. Résultats : c'est finalement sa courbe d'impopularité qui grimpe, et elle bat même des records. En parallèle, dans la rue, les manifestations s'enchaînent (loi travail, etc...).  

Une première dans l'histoire de la Ve République

Le 1er décembre 2016, au terme d'un mandat mêlant évènements tragiques, décisions politiques et confidences inhabituelles de la part d'un chef de l'Etat, François Hollande décide donc de ne pas se représenter. Une première dans l'Histoire de la Ve République...

Tout savoir sur

Tout savoir sur

L'abandon de Hollande

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques