Philippe de Villiers sur la primaire de droite : "Une querelle de grossistes immatriculés à Bruxelles"

INVITE POLITIQUE - Sur LCI mardi matin, le président du Mouvement pour la France, Philippe de Villiers, a critiqué "l'européisme" des candidats de la droite. Il juge au contraire la députée FN Marion Maréchal-Le Pen "courageuse et talentueuse".

Philippe de Villiers a beau être "retiré de la vie politique", il n'a pas manqué le débat de la primaire de droite jeudi dernier sur TF1. Mais entre les sept candidats qui s'affrontaient sur le plateau, le président souverainiste du Mouvement pour la France n'y a pas trouvé son compte. L'invité politique de LCI, ce mardi matin, résume ainsi : 

On aurait dit une querelle entre des épiciers, des comptables et des grossistes, tous immatriculés à BruxellesPhilippe de Villiers

Car, pour ceux qui l'auraient oublié, Philippe de Villiers est un opposant historique de l'Europe "de Bruxelles". Il a même été candidat souverainiste lors des élections européennes. Selon lui, le débat entre les candidats de la droite a juste "effleuré les sujets majeurs, la reconquête de notre liberté et celle de notre identité". 


Il cible tout particulièrement l'un d'eux : Alain Juppé, le favori des sondages, qui prône "l'identité heureuse". Pour Philippe de Villiers, le maire de Bordeaux, partisan de "l'intégration" des immigrés, défendrait en fait "le Frankistan, une société multiculturelle qui conduira à la guerre civile". L'ancien candidat à la présidentielle dénonce plus globalement une "droite emmurée dans ces certitudes". 

Marion Maréchal-Le Pen, "courageuse et talentueuse"

Celui qui préfère aujourd'hui publier des livres à succès que retourner "dans l'arène politique" oppose à ces candidats "une droite hors les murs", incarnée par lui-même, Eric Zemmour ou encore leur ami commun Patrick Buisson, ancien conseiller de Nicolas Sarkozy. 


Mais dans l'arène politique, Philippe de Villiers a tout de même ses préférences. S'il ne rejoint pas les positions de Marine Le Pen - car il considère, contrairement à elle, que "l'islam est incompatible avec la République puisque c'est le djihad" -, il a des mots doux pour sa nièce, la député FN Marion Maréchal-Le Pen : 

J'aime bien Marion Maréchal-Le Pen, elle a des convictions, elle est courageuse et talentueusePhilippe de Villiers
Tout savoir sur

Tout savoir sur

8h15 : L'invité de LCI Matin

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques