VIDÉO - Pour Robert Ménard, Laurent Wauquiez "incarne trop la vieille droite"

DirectLCI
OLD SCHOOL - Sur LCI, ce jeudi, Robert Ménard affirme aspirer à la création d'un nouveau mouvement politique afin de "porter quelqu'un au pouvoir", en vue des prochaines élections. Laurent Wauquiez sera-t-il de la partie ? Pour Ménard, en tout cas, il "incarne trop la vieille droite".

Il se plaît à s'imaginer en "trait d'union" entre Les Républicains et le parti frontiste. Robert Ménard, maire de Béziers soutenu par le FN, était invité ce jeudi 12 octobre sur LCI à faire un choix : à la droite de la droite, qui, de Laurent Wauquiez ou de Marine Le Pen, serait le ou la mieux à même de remporter les prochains suffrages ?


Réponse de l'élu : ni l'un, ni l'autre. "Moi, je pense que les deux sont hors actualité. C'est une génération qui est terminée. Il faut d'autres gens. Tout ça, ça incarne trop la vieille droite, même lui (Laurent Wauquiez, ndlr). Enfin, ça fait combien de temps qu'il est dans le paysage ?"

Sur 90% de ce qu'il dit, je suis d'accord, évidemmentRobert Ménard

Si Robert Ménard ne cache plus le regard critique qu'il porte sur la campagne présidentielle de Marine Le Pen, dont il a répété, à plusieurs reprises, que l'ultime débat contre Emmanuel Macron avait été une catastrophe pour elle, c'est plus rarement qu'il se permet un pas de côté par rapport à Laurent Wauquiez. Rien que sur Europe 1, en août dernier, il se disait "plus proche de Wauquiez que de certains membres du FN". 


C'est d'ailleurs ce qu'il a confirmé ce jeudi matin sur LCI. A propos de l'actuel président du conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes, Robert Ménard explique ainsi : "C'est celui que je préfère parce que c'est celui qui me semble dire les choses, pas plus près de ce que je pense, mais de la réalité. Il se coltine la réalité, il dit ce qui est. (...) Sur 90% de ce qu'il dit, je suis d'accord, évidemment."

Nouveau mouvement à venir

Alors pourquoi ce jugement en demie teinte et l'évincement, a priori, d'une personnalité politique qui semble représenter ses idées ? Peut-être parce que Robert Ménard a déjà en tête un nouveau mouvement qu'il pourrait initier avec son épouse, Emmanuelle Ménard, récemment élue députée de la 6e circonscripition de l'Hérault. En réalité, il ne s'en cache pas. Et déclare même : "Je pense qu'on a un rôle à jouer pour construire quelque chose, mais pas pour nous (Emmanuelle Ménard et lui, ndlr). On aspire à construire un mouvement avec d'autres qui porte quelqu'un au pouvoir. (...) Evidemment, il va falloir prendre ses responsabilités, je vais pas attendre que les choses se fassent. Aujourd'hui, j'ai pas envie qu'on perde les prochaines élections. On les gagnera pas avec le personnel politique actuel."

Plus d'articles

Sur le même sujet