Pourquoi Christiane Taubira ne quitte pas le gouvernement

Pourquoi Christiane Taubira ne quitte pas le gouvernement

GOUVERNEMENT - En répétant jeudi son opposition à l'extension de la déchéance de nationalité, alors que c'est elle qui va devoir défendre le projet de réforme constitutionnelle au Parlement, la ministre de la Justice Christiane Taubira suscite la polémique. La droite demande, une nouvelle fois, sa démission.

Christiane Taubira a répété, jeudi, que l'extension de la déchéance de nationalité aux binationaux condamnés dans des affaires de terrorisme n'était "pas souhaitable", selon elle. Des propos qui ont suscité un certain malaise dans la majorité et au gouvernement, alors que, en tant que garde des Sceaux, c'est elle-même qui va devoir défendre devant le Parlement, dans moins d'un mois, le projet de réforme constitutionnelle. Une position jugée intenable par l'opposition de droite, qui appelle, comme elle en a pris l'habitude à chaque début de polémique, la ministre de la Justice à la démission.

Indulgence du gouvernement

Ce samedi 9 janvier, la presse n'est pas plus tendre avec la garde des Sceaux. "Peut-on encore défendre Christiane Taubira?" s'interroge ainsi Libération , qui estime que "sa position est aujourd’hui sinon intenable du moins baroque". "Serait-elle atteinte du syndrome Hollande, qui consiste à dire une chose et son contraire, puis le contraire du contraire ?" ironise de son côté Le Figaro , qui "s’attendait à ce que la ministre de la Justice présente sa démission. Le geste aurait eu du panache".

Personne n'a oublié le désaveu cinglant qu'a subi en décembre dernier Christiane Taubira, qui avait annoncé lors d'un déplacement en Algérie le retrait de la mesure, très controversée à gauche. "Je ne vois pas très bien comment tout ça pourrait bien se terminer", s'inquiète un membre du gouvernement, cité par Le Monde . Pourquoi la ministre de la Justice reste-t-elle en place, quand d'autres ont été "démissionnés" pour moins que cela?

Plus dangereuse dehors

L'une des explications tiendrait, selon le député PS Pouria Amirshahi, à son statut d'icône de l'aile gauche du PS, conquis avec son combat pour le mariage pour tous. "Le gouvernement a sans doute besoin d’elle parce qu’elle est le symbole d’une pensée qui est l’antithèse de la politique gouvernementale en termes de valeurs et de libertés", estime-t-il.

Ensuite, Christiane Taubira serait probablement plus dangereuse hors du navire gouvernemental, alors que François Hollande cherche de nouveaux soutiens à gauche pour bâtir une alliance avant 2017, juge Marie-Noëlle Lienemann, interrogée par L'Express . "A elle seule, et malgré son aura personnelle, Christiane Taubira ne cristallise pas la force d'une nouvelle alliance, ajoute la sénatrice PS. Son départ, en revanche, pourrait accroître le désarroi et la compromettre." 

Taubira s'accroche à son poste

Si l'exécutif ne semble pas disposé à se séparer d'elle, Christiane Taubira ne semble pas non plus décidée à partir. "Hollande et Valls laissent parler Taubira, car ils savent qu’elle veut absolument rester au gouvernement, ça la rend gérable", analyse un proche du premier ministre interrogé par Le Monde. En restant accrochée à son fauteuil, Christiane Taubira espère pouvoir encore peser sur des arbitrages à venir, dont sa réforme sur la justice des mineurs, qu'elle entend mener avant la fin du quinquennat. "Elle a des dossiers sur lesquels elle veut avancer", explique Laura Slimani, présidente des jeunes socialistes européens à L'Express. "Elle reste pour obtenir des compromis. Mais à partir de quel moment cela devient des compromissions?"

A force d'avaler des couleuvres de plus en plus grosses, Christiane Taubira risque de s'aliéner, petit à petit, le soutien de l'aile gauche du PS. "Elle commence à devenir lassante. Elle ne peut pas être à la fois dedans et dehors, elle doit choisir", s’agace un membre de l’aile gauche socialiste dans les colonnes du Monde. Un sentiment partagé par la twittosphère de gauche. "J'attends avec impatience le nouveau poème de Christiane Taubira", a ainsi ironisé le blogueur politique Vogelsong sur le réseau social.

EN SAVOIR +
>> Déchéance de nationalité : la droite réclame la démission de Taubira
>> Déchéance de nationalité : Taubira toujours aussi sceptique
>> Les Français favorables à ce que Taubira reste au gouvernement

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques