Présidentielle 2017 : l'âge du candidat, est-ce bien important ?

Présidentielle 2017 : l'âge du candidat, est-ce bien important ?

SONDAGE EXCLUSIF - Doit-on (aussi) choisir son candidat à la présidentielle en fonction de son âge ? Selon notre sondage Opinionway pour metronews et LCI, les Français sont très partagés sur la question.

Adolphe Thiers, doyen des présidents, 74 ans lors de son élection en 1871. Paul Doumer, idem. Jules Grévy et René Coty, 72 ans. En France, et sans pour autant remonter aussi loin, l'élection à la présidence de la République n'a jamais été assortie d'une obligation d'être jeune. Au contraire : la majorité de nos chefs de l'Etat avaient entre 60 et 70 ans, avec quelques septuagénaires dans le lot. Le plus jeune, Louis-Napoléon Bonaparte, avait 40 ans à son élection en 1848. Plus près de nous, le benjamin reste Valéry Giscard d'Estaing, élu à 48 ans en 1974.

Aujourd'hui, le critère de l'âge ne semble toujours pas déterminant. Alors qu'Alain Juppé, 70 ans, projette d'entrer dans la course à l'Elysée en 2017, les Français ne semblent pas y voir réellement d'obstacle, à en juger par sa cote de popularité.

À LIRE AUSSI
>> Huit choses que vous ne saviez (peut-être) pas sur la jeunesse d'Alain Juppé

52% des Français se fichent de l'âge

D'après notre sondage Opinionway pour metronews et LCI, ce fameux critère de l'âge ne semble cependant pas si anodin. Une courte majorité des Français interrogés (52%) estiment que l'âge du candidat à l'élection présidentielle n'est pas un critère de choix important. 48% pensent le contraire.


Dans le détail, seul l'électorat de Marine Le Pen (Front national) se distingue légèrement, accordant un peu plus d'importance à l'âge du candidat. A l'inverse, 55% des sympathisants de Jean-Luc Mélenchon (Parti de gauche) n'en ont cure. Le prisme de l'âge est également à peine plus marqué chez l'électorat jeune (18-34 ans).

"Le critère de l'âge des candidats a plutôt tendance à s'effacer", croit même Frédéric Micheau, directeur du département opinion et politique chez OpinionWay. "Au moment du retour du général De Gaulle, en 1959, il y avait eu des interrogations sur son âge. A ce moment, à 69 ans, il était pourtant plus jeune qu'Alain Juppé aujourd'hui". "Avec l'augmentation de l'espérance de vie, la perception des Français a changé."

"Une fonction exigeante, stressante"

Il n'empêche, 48% des personnes interrogées pensent le contraire. "La fonction présidentielle est exigeante, stressante. De plus, les Français gardent en mémoire les deux septennats de François Mitterrand (souffrant d'un cancer, ndlr), ainsi que la fin du mandat de Jacques Chirac, marquée, là encore, par des problèmes de santé."

L'âge peut-il départager deux candidats ? A plusieurs reprises, Nicolas Sarkozy a évoqué ses dix ans de moins qu'Alain Juppé, pour l'instant sans résultat. En 2002, Lionel Jospin avait aussi attaqué Jacques Chirac sur ce thème. " Passé, usé, vieilli ", avait-il cogné lors d'un échange privé qui avait été ébruité. On connaît le résultat.

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques