Primaire à droite : Valérie Pécresse courtisée de toutes parts

LA BELLE ET SES PRINCES – Valérie Pécresse n’a toujours pas révélé quel candidat elle soutiendra à la primaire de la droite et du centre. Si bien que les courtisans se bousculent au portillon pour la "séduire".

Valérie Pécresse fait monter les enchères. "Je ne soutiens personne à ce stade. J’attends de voir les programmes et les idées (…) J’ai soutenu François Fillon à l’époque contre Jean-François Copé mais l’offre de la primaire est différente", déclarait sur LCI la présidente de la région Ile-de-France il y a deux jours.  

De quoi attirer les convoitises des candidats à la primaire de la droite et du centre. Alain Juppé dit qu’elle pourrait avoir la stature de premier ministre. De son côté, Nicolas Sarkozy a déjeuné avec elle. Si bien que Valérie Pécresse explique qu’elle ne s’était pas fait "draguer" de la sorte depuis l’adolescence.

A noter que son positionnement flou est voulu. Valérie Pécresse vise clairement l’élection présidentielle de 2022. Dans sa région, elle a d’ailleurs constitué un cabinet avec toutes les influences de droite. Un moyen de jouer à la fois le rassemblement et l’indépendance. L'ancienne ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche devrait toutefois se positionner à la fin du mois.

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques