Primaire EELV : Pourquoi Cécile Duflot n'a pas su mobiliser les électeurs écologistes

ANALYSE - Cécile Duflot est tombée de haut, ce mercredi, à l’annonce des résultats de la primaire Europe-Ecologie Les Verts. Troisième, elle ne participera pas au second tour et ne sera donc pas candidate à l’élection présidentielle. Comment expliquer cette sanction des électeurs vis-à-vis de l'ancienne ministre du Logement ?

Elle était la candidate la plus médiatique et la favorite de la primaire EELV. Mais ce mercredi, Cécile Duflot a subi un cuisant échec en étant éliminée dès le premier tour. En 2017, elle ne verra pas se concrétiser ses rêves présidentiels. Plusieurs raisons expliquent cette défaite : sa stratégie politique mais aussi son image au sein du parti.

Les électeurs écologistes n'ont jamais vu la notoriété comme un atout. Nicolas Hulot en avait déjà fait l'expérience en 2011, lorsque les participants à la primaire lui avaient préféré Eva Joly. Alors, malgré une campagne très active sur les réseaux sociaux, et un travail sur sa "posture présidentielle", les électeurs ne se sont pas mobilisés pour Cécile Duflot. Cette dernière a peut-être été victime d'un excès de confiance, et était peut-être un peu trop persuadée de l'emporte. En témoigne sa participation à l'émission "Une ambition intime" de Karine Le Marchand, dans laquelle ne défilent que les candidats à l'élection présidentielle.

Elle incarne "la firme"

Surtout, celle qui a été élue trois fois à la tête du parti n’était pas plébiscitée par le noyau dur des écologistes, son statut d’ancienne ministre du Logement de François Hollande, notamment, lui ayant attiré de nombreuses critiques en interne. Aux yeux de ses concurrents, Cécile Duflot incarne la "firme", cette direction du parti qui a oeuvré pour obtenir des postes et deux groupes parlementaires, en acceptant en 2011 un accord avec ce PS aujourd'hui fustigé. Son image s'était un peu plus écorné quand, il y a quelques semaines, Cécile Duflot avait été mise en cause pour sa gestion des licenciements de plusieurs collaborateurs du groupe écologiste à l’Assemblée nationale. Le Canard Enchaîné l'accusait d'une fraude à l'Urssaf.

Elle appartient à la génération des Green Babies"Noël Mamère

Lundi dans le journal Le Monde, Noël Mamère prévenait : "[Céline Duflot] appartient à la génération des 'green babies' qui se sont construits dans l’appareil mais les appareils se vengent. Elle risque d’être victime de l’enfant qu’elle a produit, du moins de la famille où elle a grandi."

Son avenir politique menacé

Affaiblie au sein de sa propre famille politique, Cécile Duflot va maintenant essayer de sauver son siège de députée de la 6e circonscription de Paris, obtenu après l'accord avec le PS il y a cinq ans et désormais convoité par les socialistes. Pour l'instant, en l'absence d'entente et en attendant la convention d'investiture des socialistes le 17 décembre, cette circonscription est "gelée" par le PS et réservée à une femme.

VIDÉO - EELV : Opération séduction pour Cécile Duflot

EELV : Opération séduction pour Cécile Duflot

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques