Quand les soutiens de François Asselineau fabriquent un tweet de l’AFP

Quand les soutiens de François Asselineau fabriquent un tweet de l’AFP

Avec
MONTAGE - Des soutiens de François Asselineau, candidat déclaré à l'élection présidentielle, n'ont pas hésité à remodeler à leur avantage une infographie de l'AFP et de reproduire le compte Twitter de l'agence de presse. Un exemple parmi d'autres d'un activisme hyperactif sur le web.

Le compte Twitter  "Art 48 duTRAITE UE", fervent supporter du candidat à l’élection présidentielle François Asselineau, a diffusé une infographie de l’AFP présentant les principaux candidats déclarés - dont François Asselineau - en tweetant "merci à l’AFP d’avoir enfin inclus François Asselineau dans la liste des candidats officiels". Posté le 25 février, le tweet est toujours en ligne à l'heure actuelle.  

Pourtant, cette image, comme nous le démontrons dans le cadre du projet CrossCheck, n'a jamais été diffusée par l'AFP. En fait, les soutiens de François Asselineau ont manipulé une vraie infographie de l’agence de presse afin d'y intégrer leur candidat. Voici l'image originale, sur laquelle ne figure pas le candidat europhobe.

Comment repérer le montage ? De nombreux détails ne trompent pas. Par exemple, la police de caractère utilisée pour la miniature de François Asselineau est différente, tout comme la résolution de l’image. Le logo de l’AFP est visible en filigrane, signe que les auteurs de la manœuvre ont repris une image diffusée sur le web. Au-delà de ces détails graphiques, le positionnement du candidat sur l’infographie peut laisser songeur : entre François Fillon et Emmanuel Macron, alors que ses opinions politiques le placent plutôt du côté de Nicolas Dupont-Aignan.

Des "cyberactivistes" omniprésents

François Asselineau est le candidat de l’Union populaire républicaine (UPR). Eurosceptique, anti-mondialisation, il propose notamment de "redonner toute son actualité au programme du Conseil national de la Résistance de 1944".  L'UPR défend une vision protectionniste, pour "redonner à la France sa vraie personnalité". Candidat malheureux en 2012 faute de parrainages, François Asselineau a de bonnes chances cette année de franchir l'obstacle.


De leur côté, les supporters de François Asselineau sont coutumiers de la critique des médias, qu’ils accusent de censure. En réaction, ils inondent le web et l’espace public : difficile de rater une affiche de l’UPR quand on se promène dans la rue. En outre, depuis Youtube, François Asselineau détaille en longueur son programme et commente l'actualité tandis que les militants de l'UPR déploient une véritable stratégie de viralité sur les réseaux sociaux, où ils sont omniprésents. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La chasse aux intox

Plus d'articles

Sur le même sujet