Réforme du Code du travail : le patron du Medef appelle Emmanuel Macron à "ne rien lâcher"

Réforme du Code du travail : le patron du Medef appelle Emmanuel Macron à "ne rien lâcher"

ENCOURAGEMENTS - Dans un entretien au "Parisien", le chef du Medef, Pierre Gattaz, presse Emmanuel Macron d'aller "au bout" de sa réforme contestée du droit du travail. Le patron des patrons regrette malgré tout que la réforme ne donne pas davantage de prérogatives aux entreprises.

A trois jours de la publication des ordonnances réformant le droit du travail, Emmanuel Macron, qui marche sur des oeufs, sait déjà qu'il peut compter sur un soutien : celui du patron du Medef. 


Dans un entretien accordé lundi au Parisien, Pierre Gattaz, le "patron des patrons", encourage le président de la République à aller "jusqu'au bout" de cette réforme controversée du Code du travail, estimant que "la conjoncture est bonne", que "la croissance redémarre" et que "toutes les planètes sont alignées" pour l'engager. 

Je l'encourage à aller jusqu'au bout de la réforme du Code du travail. Surtout ne rien lâcher. Il est légitime pour la mener à bienPierre Gattaz

En vidéo

Réforme du code du travail : une semaine de négociations décisive

La réforme fiscale au tournant

Malgré ses encouragements, la président du Medef exprime un regret. Il estime, en matière de prérogatives et d'accords d'entreprises, que le gouvernement aurait pu "aller beaucoup plus loin dans le sens de l'entreprise", au détriment des branches professionnelles. 


Pierre Gattaz attend en outre avec impatience les prochaines réformes promises par le chef de l'Etat, à commencer par celle de la fiscalité, et notamment de l'ISF, cet "impôt idiot qui, depuis 40 ans, a conduit de nombreux investisseurs et des familles patrimoniales à quitter la France". Mais aussi "la baisse des dépenses publiques", qui sera au programme du premier débat budgétaire du quinquennat. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Macron

Plus d'articles

Sur le même sujet