Régionales: Xavier Bertrand demande 7000 euros à ses colisitiers pour se présenter

Régionales: Xavier Bertrand demande 7000 euros à ses colisitiers pour se présenter

DirectLCI
FINANCEMENT - Tête de liste pour les régionales dans le Nord, Xavier Bertrand (LR) a choisi un mode de financement étonnant. Il demande à chaque colisitier de participer à hauteur de 7000 euros aux frais de campage.

Le chiffre passe mal et les rangs s'agitent. Dans la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, les aspirants colistiers de Xavier Bertrand pour les élections régionales ont eu la surprise de se voir demander 7000 euros. Une demande venue directement de Gérald Darmanin, directeur de la campagne Les Républicains, et qui s'adresse à tous les candidats éligibles.

Pas de chèque, pas de candidature

Comme le révèle La Voix du Nord , Gérald Darmanin n'a pas mâché ses mots lors d'une réunion de groupe en octobre dernier: "S’il n’y a pas le chèque de 7000 € en face de votre signature, vous aurez beau être le roi de Chine, vous ne serez pas sur la liste." Une somme importante qui fait craindre à certains que seuls les habitués de la politique soient représentés sur les listes. Du côté des Jeunes Républicains, on craint, toujours auprès du quotidien local, de n'avoir "aucun jeune ou presque en position éligible". "7000 euros, c'est vraiment trop élevé", regrette un militant, estimant que "pour plein de monde, c'est impossible de sortir une telle somme".

Face aux inquiétudes, Gérald Darmanin a tenu à relativiser la fermeté des propos tenus devant les troupes de Xavier Bertrand. "On ne veut exclure personne. On ne va pas se priver de prendre une agricultrice par exemple, qui rencontre des graves difficultés financières" a temporisé l'élu de Tourcoing et lui-même candidat sur les listes de Xavier Bertrand.Il explique aussi qu'un tel choix a été fait pour éviter "de faire peser le risque financier de la campagne sur les seules épaules de Xavier Bertrand qui fait de son côté un prêt personnel de 200.000 €".

Chez les autres aussi

Ce mode de financement n'est pas inédit et est pratiqué par tous les partis, rappelle le quotidien local, avec toutefois des conditions moins contraignantes. Chaque parti reconnaît ainsi demander un coup de pouce à ses candidats, mais tous le font sur la base du volontariat. Un volontariat qui a disparu de l'équation chez Les Républicains, qui auraient déjà reçu près de 150.000 euros de dons de la part des militants pour la seule région NPDCP.

EN SAVOIR +
>> Régionales 2015 : tout savoir en Nord-Pas-de-Calais-Picardie
>> Retrouvez tout notre dossier consacré aux élections régionales

Plus d'articles

Sur le même sujet