Rencontre avec Hollande : harcelée par les médias, Lucette se réfugie chez sa fille

Rencontre avec Hollande : harcelée par les médias, Lucette se réfugie chez sa fille

PAUSE CAFÉ - La retraitée chez laquelle s’est rendu la semaine dernière le chef de l’Etat et victime du harcèlement médiatique, s’est réfugiée chez sa fille. François Hollande, lui, a vanté mardi sa proximité avec les Français, assurant qu'il allait "continuer à rencontrer autant de compatriotes" que possible.

"Ici on est presque mieux qu'à l'Elysée, je peux vous le dire." François Hollande n’a pas boudé son plaisir, jeudi 29 octobre, en s’invitant chez Lucette Brochet. Sauf que cette habitante de Vandœuvre-lès-Nancy ne peut pas en dire autant. Dépassée par la polémique sur la mise en scène qui aurait entouré cette visite présidentielle, la retraitée a depuis trouvé refuge chez sa fille pour échapper aux questions des journalistes.

Perturbée par les événements, la jeune retraitée a, selon L’Est Républicain , fait une mauvaise chute qui a failli se terminer en hospitalisation. "Lucette est effectivement tombée dans les escaliers à mon domicile (ndlr, lundi 2 novembre). C'est à la fois dû à sa fragilité car elle a été opérée de la hanche il y a un mois et à l'émotion provoquée par la polémique autour de la visite du président", a détaillé sa fille au quotidien, ce mardi 3 octobre. Et d'ajouter que sa mère "a besoin de tranquillité".

EN SAVOIR + >>  Le petit café de Hollande chez Lucette, une savoureuse mise en scène

"C'est très important ce que les gens ont à dire"

Au cours d'un déplacement en Lorraine, ce jeudi, François Hollande avait fait une halte à Vandœuvre-lès-Nancy, dans la banlieue de Nancy, s'invitant chez l'une de ses plus anciennes habitantes, Lucette Brochet. "Lucette", comme la nomment les médias, avait partagé un café avec son invité. Un invité qui a vanté mardi sur Europe 1 sa proximité avec les Français, assurant qu'il allait "continuer à rencontrer autant de compatriotes" que possible.

Interrogé sur la "mise en scène" de sa visite chez Lucette Brochet, infirmière à la retraite de 69 ans, François Hollande a justifié les "conditions" autour de cette rencontre. "Vous pensez que l'on va chez une personne sans conditions ? Partout il y a des conditions, mais dès lors qu'il n'y a pas de caméras, qu'il n'y a pas de radios, il  y a toujours une franchise". "Je vais continuer – vous le saurez, vous ne le saurez pas –, parce que c'est très important d'entendre hors caméra, hors micro, ce que les gens ont à dire", a-t-il souligné.

EN SAVOIR + >>  François Hollande chez Lucette : "Ce n'était pas une mise en scène", jure le maire

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques