Sarkozy battrait Juppé à la primaire à droite : une surprise ?

Sarkozy battrait Juppé à la primaire à droite : une surprise ?

PRÉSIDENTIELLE 2017 - Plutôt mal placé dans les sondages de popularité, Nicolas Sarkozy crée la surprise dans une étude BVA parue lundi. Le président des Républicains serait en tête de la primaire de la droite, devant Alain Juppé, pourtant réputé plus populaire. Inversion de tendance ou pronostic logique ?

Nicolas Sarkozy peut enfin sourire en lisant les résultats d'un sondage. Régulièrement brocardé dans les enquêtes de popularité, le président des Républicains est placé en tête d'une étude publiée par l'institut BVA dans la presse régionale ce lundi.

Selon cette étude  réalisée auprès de 5.000 personnes, l'ancien président de la République arriverait en tête du premier tour de la primaire de la droite et du centre, qui sera organisée en novembre 2016 pour désigner le candidat à la présidentielle 2017. Il devancerait ainsi Alain Juppé, archifavori habituel des sondages, par 38% contre 31% au premier tour (devant Bruno Le Maire à 11%, François Fillon à 8% et Nadine Morano à 5%). Surtout, il l'emporterait au second tour avec 52% des voix contre 48% pour Alain Juppé.

Pas si surprenant

Le résultat détonne, puisqu'un précédent sondage Ipsos publié début septembre par Le Point donnait au contraire un net avantage à Alain Juppé. Ce dernier prenait la tête dès le premier tour (40% contre 34% pour Nicolas Sarkozy) puis confirmait tranquillement au second tour (56% contre 44%).

EN SAVOIR + >>  Nicolas Sarkozy, popularité en berne

S'agit-il d'une inversion de tendance ? "Non", affirme Erwann Lestrohan, directeur d'études au département Opinion de BVA, sollicité par metronews. "Notre sondage, qui diffère totalement d'une enquête de popularité, porte sur une base électorale resserrée aux sympathisants de la droite et du centre. Le résultat est très logique compte tenu de la forte attraction suscitée par Nicolas Sarkozy auprès du cœur des sympathisants Les Républicains".

L'aile droite des Républicains en verve

Le sondage Ipsos, réalisé auprès de 7.000 personnes, n'avait pas ciblé a priori l'électorat de droite, même si ce dernier est davantage susceptible de voter à la primaire de 2016. Le nouveau sondage BVA, lui, cible clairement ces sympathisants, et va jusqu'aux électeurs FN, qui font nettement peser la balance au profit de Nicolas Sarkozy (64% contre 36%). A condition qu'ils aillent voter...

Quoi qu'il en soit, face à Alain Juppé, perçu comme plus ouvert au centre et à la gauche, "les sympathisants Les Républicains penchent clairement vers l'aile droite du parti", complète Erwann Lestrohan. Attention toutefois : 14% des sondés n'ont exprimé aucun choix. De quoi entretenir le suspense pendant longtemps.

À LIRE AUSSI 
>> Air Cocaïne : Nicolas Sarkozy s'indigne contre le "traitement" qui lui a été "réservé"

>> Air Cocaïne : Nicolas Sarkozy prépare la riposte

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques