Séminaire du FN à Etiolles : le maire du village se rebiffe

Séminaire du FN à Etiolles : le maire du village se rebiffe

PAS DE ÇA CHEZ NOUS - Le maire sans étiquette d'Etiolles (Essonne), Philippe Jumelle, n'est pas content de la présence annoncée du Front national lors d'un séminaire dans un club de son village. Et il le fait savoir. Pour le député Gilbert Collard, c'est de la "discrimination".

Le Front national n'est pas le bienvenu à Etiolles. Le maire (sans étiquette) de ce village de 3000 habitants, Philippe Jumelle, a poussé un coup de gueule en apprenant par la presse l'organisation d'un grand raout frontiste, ce week-end à l'Etiolles Country Club, un établissement spécialisé dans les séminaires d'entreprises.

EN SAVOIR +
>> Séminaire du FN : Marine Le Pen se met en orbite pour 2017

Un rendez-vous "discret et inattendu", estime l'édile, qui se plaint de ne pas avoir été informé "de son organisation par les dirigeants du Front national ou par le Country Club". Car pour Philippe Jumelle, élu depuis mars 2014, la médiatisation de l'événement "pourrait porter atteinte à l'image du village et de ses habitants".

"Ségrégation"

Le maire, qui dit avoir été sollicité par les habitants, précise que la mairie "n'est en aucun cas solidaire des idées et des opinions du Front national".

Des déclarations qui n'ont manifestement pas plu à Gilbert Collard, le député du Gard (et avocat) proche du FN. "Ségrégation", "discrimination", se plaint carrément ce proche de Marine Le Pen invoquant l'article 225-1 du Code pénal , qui interdit les discriminations, entre autres, en raison d'opinions politiques.

Audrey Guibert, responsable du FN dans le département, s'en est prise vertement au maire d'Etiolles sur son compte Twitter  : "En mal de notoriété, dit-elle, le petit roitelet local essaye de créer et surfer sur sa polémique stérile et ridicule". Le FN voulait organiser son séminaire en toute discrétion : c'est manifestement raté.

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques