Service militaire : un général se souvient comment Ciotti avait plaidé sa cause pour y échapper

Service militaire : un général se souvient comment Ciotti avait plaidé sa cause pour y échapper

CULOT - Dans son édition du 21 septembre, le Canard Enchaîné a relayé les propos d'un général qu'Estrosi et Ciotti avaient sollicité en 1990 pour que ce dernier échappe au service militaire. Une rencontre dont le porte-parole de Nicolas Sarkozy ne semble pas se souvenir...

Éric Ciotti, celui qui exige aujourd’hui le rétablissement du service militaire, mais qui avait quémandé un piston pour y échapper à l’âge de 25 ans, a un trou de mémoire. Mince. Au Canard Enchaîné, le porte-parole de Nicolas Sarkozy affirme ne pas se souvenir de cet entretien avec Olivier Rochereau, contrôleur général des armées  et ancien sous-préfet, au cours duquel Estrosi avait tenté de lui faire échapper au service militaire. Celui qui avait avancé que François Fillon et Christian Estrosi ont cherché à l’en dispenser sans qu’il ne le sache, a pourtant bel et bien plaidé sa cause. 

Impossible n'est pas Ciotti

En septembre 1990, rapporte le journal satirique, le député Christian Estrosi tente de sauver son jeune attaché parlementaire devant Olivier Rochereau, à l’époque directeur général des services (DGS)au Conseil général des Alpes-Maritimes. "Il avait demandé à me voir, je l’ai reçu", se souvient ce dernier. "Il m’explique alors qu’il a toute confiance en son jeune collaborateur, Eric Ciotti,  et qu’il lui est indispensable de le garder à ses côtés, mais qu’il est appelé à faire son service militaire". En outre, le député LR estime que Ciotti "a mieux à faire" et qu’"il va perdre son temps". (Notez que le service militaire est donc "une perte de temps" selon Monsieur Estrosi). 


"Je me rappelle très bien que Ciotti a ensuite lui-même plaidé sa cause. Je lui ai d’ailleurs rétorqué que dans l’armée, il y avait des tas de façons de ne pas perdre son temps", rapporte le contrôleur au Canard Enchaîné. C’est à la suite de cette rencontre qui ne mènera nulle part, que l’actuel président de la région PACA se tourne donc vers François Fillon lui demandant d’écrire à Jean-Pierre Chevènement, alors ministre de la Défense. Car oui, rien ne semblait impossible pour les beaux yeux d’Eric Ciotti. Contacté par l'hebdomadaire, Christian Estrosi, l'ancien maire de Nice n'a pas souhaité réagir. 

VIDEO - Quand Eric Ciotti demandait à être exempté du service militaire. 

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques