Sondage : Nicolas Sarkozy, popularité en berne

Sondage : Nicolas Sarkozy, popularité en berne

SONDAGE - Alain Juppé est la personnalité politique la plus populaire parmi les Français alors que Nicolas Sarkozy est avant-dernier, juste devant Jean-Marie Le Pen.

Jamais il n'avait été aussi impopulaire. Nicolas Sarkozy est la personnalité des Républicains qui engrange le plus d'opinions négatives auprès des Français : 53%. Il n'y a que Jean-Marie Le Pen qui fait pire, avec 60% d'opinions négatives. Du côté des opinions positives, le maire de Bordeaux Alain Juppé n'en finit plus de convaincre. Avec 32% d'adhésion, il est, de loin, l'homme politique préféré des Français. Il ne recueille, lui, que 21% d'opinions négatives, majoritairement aux extrêmes.

Autant dire que dans la course à la primaire de la droite, l'ancien Premier ministre dispose d'une belle longueur d'avance sur l'ancien Président. Et c'est auprès des sympathisants du centre qu'Alain Juppé remporte la mise : 56% lui étant favorables contre 4% à Nicolas Sarkozy. Ce dernier voit le nombre de ses partisans tomber en chute libre dans ces sondages.

Macron vs Taubira

A gauche, Emmanuel Macron et Christiane Taubira sont les deux personnalités politiques marquantes de ce sondage YouGov pour iTélé et le Huffington Post . Le ministre de l'Économie s'affiche comme deuxième au classement de l'opinion positive, à 23%, bénéficiant lui aussi du soutien du centre.

Inversement, la ministre de la Justice est le maillon faible du gouvernement. Avec 48% d'opinions négatives, elle arrive en quatrième position de ce classement. Le rejet de Christiane Taubira est majeur auprès des sympathisants des Républicains.

Marine Le Pen, personnalité clivante

Les résultats de la présidente du FN sont assez paradoxaux. Du côté des opinions positives, elle se place à la troisième place, avec 23% d'adhésion, des voix provenant majoritairement du FN. De l'autre côté, elle est également en troisième position, avec 50% d'opinions négatives.

L'enseignement que l'on peut tirer de cette enquête, c'est que les hommes politiques incarnant une ligne politique centriste ont le vent en poupe. Au contraire, ceux qui chassent des voix vers les extrêmes inspirent un rejet, au profit de ces extrêmes.

À LIRE AUSSI >> Sondage : les Français veulent garder Taubira au gouvernement

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques