Statut de la Première dame : "Il n'y aura pas de budget dédié" et un simple document, affirme l'Élysée

La présidence Macron

Voir
POLÉMIQUE - Alors qu'une pétition qui s'oppose à la création d'un statut de Première dame a recueilli plus de 240.000 signatures, l'Élysée a annoncé qu'il y aura "un cadre transparent sur les moyens mis à [la] disposition" de Brigitte Macron, mais "pas de budget dédié". Le "rôle public" de l'épouse du chef de l'Etat sera précisé dans les prochains jours dans un document.

Après un début de polémique, l'Élysée semble rectifier le tir autour du statut de la Première dame. Alors qu'Emmanuel Macron a affirmé vouloir "clarifier" le rôle de la compagne du président de la République, une pétition s'opposant à la création d'un statut officiel a réuni plus de 240.000 signatures en deux semaines. 


Ce lundi, contacté par LCI, l'Élysée a annoncé qu'"un cadre transparent sur les moyens mis à [la] disposition" de Brigitte Macron sera défini mais qu'il n'y aura "pas de budget dédié".

"C'est une opération transparence, pas une opération dépense", ajoute l'Élysée. À l'heure actuelle, la Première dame dispose d'un chef de cabinet, d'un attaché de presse, de deux secrétaires, notamment pour répondre aux lettres qu'elle reçoit, et de plusieurs gardes du corps pour assurer sa sécurité.

En vidéo

VIDÉO - Contre le statut officiel de Première dame, une pétition signée plus de 200.000 fois

L'Elysée précisera dans les prochains jours le "rôle public" de Brigitte Macron dans un document sur lequel ses services travaillent depuis plusieurs semaines, a par ailleurs indiqué l'entourage de l'épouse du chef de l'Etat à l'AFP. Il pourrait prendre la forme d'un communiqué de presse et devrait notamment préciser le nombre de collaborateurs de l'épouse du chef de l'Etat, ce qui n'a jamais été fait dans le passé. Brigitte Macron est aujourd'hui entourée d'un directeur et d'un chef de cabinet, Pierre-Olivier Costa et Tristan Bromet, ainsi que d'une assistante. 

L'épouse du chef de l'Etat a déjà fait part de sa volonté de s'engager pour les enfants atteints d'autisme et de s'investir sur la thématique du handicap.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Macron

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques