Surprise : Noël Mamère va lâcher tous ses mandats en juin (mais va se présenter... en suppléant)

Surprise : Noël Mamère va lâcher tous ses mandats en juin (mais va se présenter... en suppléant)

TCHAO – Jeudi 12 janvier, le député maire écologiste de Bègles Noël Mamère annonçait qu'il allait abandonner ses mandats politiques d'ici juin 2017. Mais le lendemain, celui qui disait vouloir revenir au journalisme annonçait qu'il allait quand même se présenter aux prochaines législatives... comme suppléant.

Le renouvellement, c’est maintenant ! Maire de Bègles depuis 1989 et député depuis 1997, l’écologiste Noël Mamère, 68 ans, va mettre fin à tous ses mandats politiques d’ici le mois de juin, rapporte le quotidien Sud Ouest et France Bleu Gironde... ou presque. Car dès le lendemain, toujours auprès de Sud Ouest, l'ancien présentateur du JT annonçait qu'il se présenterait bien aux prochaines législatives, mais en tant que suppléant de la socialiste Naïma Charaï.

 

Alors, retournement de veste, ou pas, pour un mouvement qui fait penser à ce que Christian Estrosi avait fait après qu'il avait été élu à la tête de la région Paca - député-maire de Nice, il avait lâché la mairie à Eric Pradal et s'était présenté comme suppléant de Marine Brenier (finalement élue) ? La comparaison s'arrête là, puisque Mamère n'est pas revenu sur sa décision de lâcher son mandat de maire en 2017, alors que la fin est prévue en 2020. Et qu'il faut que le titulaire du poste de député meure, soit nommé ministre ou chargé d'une mission parlementaire de plus de six mois.

"Un besoin de renouvellement"

L’ancien journaliste, âgé de 68 ans, indique qu'il ne s'agit pas "d'une décision qui serait liée à des problèmes de santé ou à des problèmes personnels. C'est une décision politique", justifiée par "un besoin de renouvellement".  "Les hommes politiques qui s'accrochent indéfiniment à leurs mandats finissent souvent de manière pathétique. Je ne veux pas finir comme cela", avait-il déclaré ce jeudi lors de ses vœux devant le personnel municipal, d'après Sud Ouest.


Outre Naïma Charaï, Noël Mamère a confié que son successeur à la mairie de Bègles serait un écologiste, Clément Rossignol. Mais s’il abandonne tous ses mandats, il ne se retire pas totalement de la vie politique car il souhaite "contribuer à la reconstruction de la gauche et de l'écologie", dit-il.


Il a par ailleurs confié au Monde vouloir "renouer avec (son) métier de journaliste".

En vidéo

Invité de LCI en octobre, Noël Mamère affirmait que "le parti écologiste n'(était) pas mort"

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques