Thomas Thévenoud a (aussi) oublié de déclarer ses activités d'entrepreneur

Thomas Thévenoud a (aussi) oublié de déclarer ses activités d'entrepreneur

ENQUETE - Débarqué du gouvernement pour avoir oublié de déclarer ses revenus, l'ex-secrétaire d'Etat au Commerce extérieur Thomas Thévenoud a également omis de dire qu'il gère une entreprise individuelle depuis juin 2012.

Thomas Thévenoud n'a pas seulement omis de déclarer ses revenus . Dans sa déclaration d'intérêts et d'activités publiée vendredi par la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), l'ex-secrétaire d'Etat au Commerce extérieur assure ne posséder aucune société ni entreprise. Dans la case "participation aux organes dirigeants d'un organisme privé ou d'une société à la date de l'élection", Thomas Thévenoud a répondu : néant.

"Il est obligatoire de déclarer toutes ses activités"

Sauf que le député de Saône-et-Loire, débarqué jeudi du gouvernement pour irrégularités fiscales, a créé une entreprise en juin 2012. Et même le 17 juin, soit le jour de son élection à l'Assemblée nationale. "Cette société est spécialisée dans le secteur d'activité des autres activités de soutien aux entreprises", est-il obscurément précisé dans le registre des sociétés.  L'Insee indique par ailleurs qu'il s'agit d'une entreprise individuelle.

Contacté par metronews, Thomas Thévenoud nous indique qu'il a créé cette entreprise individuelle pour "rémunérer la femme de ménage de sa permanence". "Je n'ai jamais gagné d'argent avec cette entreprise et, contrairement à ce que j'ai pu lire,ce n'est pas une activité de conseil", tient-il à préciser.

Egalement joint par metronews, le service déclarations de la Haute Autorité est pourtant catégorique. "Même si c'est une autoentreprise, même s’il n'a rien gagné avec cette société depuis 2012, il est obligatoire de déclarer toutes ses activités", martèle un responsable de la HATVP.

Une enquête demandée par l'UMP

Reste que le doute est instillé par l'étrange comportement fiscal de Thomas Thévenoud… Et si les irrégularités des déclarations de revenus de l'ancien secrétaire d'Etat étaient l'arbre qui cache la forêt ? Pour en avoir le cœur net, l'UMP a annoncé mardi matin qu'elle allait demander une enquête. "On va demander au ministre du Budget de saisir la commission des infractions fiscales pour voir s'il y a eu fraude ou pas", a déclaré le président du groupe UMP à l'Assemblée, Christian Jacob, lors de son point presse de rentrée. Et si la fraude est avérée, "il faudra que le ministre saisisse la justice". Pour l'heure, Thomas Thévenoud ne fait l'objet d'aucune poursuite pénale.

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques