VACANCES DU POUVOIR : ZONE DANGEREUSE ? - Posez toutes vos questions à Marie-Aline Méliyi et ses invités - 24 Heures en Questions

VACANCES DU POUVOIR : ZONE DANGEREUSE ? - Posez toutes vos questions à Marie-Aline Méliyi et ses invités - 24 Heures en Questions

DirectLCI
POLITIQUE - Ce soir, comme tous les soirs, dans "24 heures en questions", vous avez la possibilité de poser toutes vos questions à Marie-Aline Méliyi et ses invités sur le thème du jour : le pouvoir part en vacances. Ils vous répondent dès 18h10.

Après une première session parlementaire éprouvante, les députés ont le droit a une quinzaine de jours pour prendre un peu de repos. Initialement prévues le 3 août, Emmanuel Macron avait fait décalé les vacances parlementaires au 9, afin de définitivement adopter  la loi de moralisation de la vie publique. Ce report avait pas ailleurs provoqué la colère de bon nombre de députés, dont certains ont "séché" la dernière séance. Les dernières séances ont été éprouvantes pour  les parlementaires de La République En Marche, majoritairement néophytes en politique. Chahutés par l'opposition, qui n'a pas manqué de décrier copieusement les nombreux couacs dont les "petits nouveaux" se sont rendus coupables, de nombreux parlementaires se sont déclarés "lessivés", "épuisés". Certains, n'ayant pas anticipé la difficulté de la tâche, auraient réfléchi à quitter leur poste. L'exécutif aurait même demandé aux élus de "réviser" les différents textes de loi et règlements, utilisés en permanence lors de la procédure législative afin d'éviter les nombreux incidents des deniers mois. Du côté du gouvernement aussi, c'est les vacances. Cependant, hors exception, les ministres doivent se tenir près à intervenir, à portée de Paris. Emmanuel Macron, quant à lui, ne semble pas avoir répondu à ces impératifs, étant le seul à partir à l'étranger (à l'exception de Jean-Yves Le Drian, en vacances aux Baléares). Le président et son épouse se rendront en effet dans les Pouilles, en Italie. Macron, qui joue la discrétion, a surement en tête les désastreuse images de François Hollande au Fort de Brégançon ou de Nicolas Sarkozy sur le yatch de Vincent Bolloré lors de leurs première vacances présidentielles. Nul doute qu'il sera plus compliqué d'obtenir ses photos de vacances, au vu de sa communication très maîtrisée. Alors, trouvez-vous ces vacances opportunes au moment où de grands chantiers législatifs sont en cours ? Les néodéputés d'En Marche risquent-ils de se démobiliser pendant ces vacances ? Quelle rentrée le gouvernement doit-il prévoir ?


Pour poser vos questions à Marie-Aline Méliyi et ses invités, rendez-vous sur Facebook ou sur Twitter avec le #24henquestions.

Les invités :


Mariana GRÉPINET

Journaliste politique à Paris Match

                                                       

Benjamin MOREL

Docteur en sciences politiques – ENS Paris-Saclay


Stéphane ATTAL

Fondateur de l’agence Les Influenceurs


Dominique de MONTVALON

Éditorialiste

Plus d'articles

Sur le même sujet