VIDEO - Attentats de Bruxelles : les propos de Michel Sapin sur la "naïveté" belge font polémique

VIDEO - Attentats de Bruxelles : les propos de Michel Sapin sur la "naïveté" belge font polémique

REACTIONS - Le ministre français des Finances, Michel Sapin, a évoqué mardi sur LCI "une forme de naïveté" des autorités belges quant au développement du communautarisme. Des propos qui choquent en Belgique, et avec lesquels le premier ministre Manuel Valls a pris ses distances mercredi.

Les autorités belges ont-elles péché par "naïveté" ? C’est ce qu’a laissé entendre le ministre français des Finances, Michel Sapin, mardi 22 mars. Interrogé sur LCI sur le développement du communautarisme dans la commune belge de Molenbeek, il a évoqué "une volonté ou une absence de volonté de la part de certains responsables politiques, peut-être par sentiment que, pour permettre une meilleure intégration, il faut laisser des communautés se développer, peut-être aussi une forme de naïveté".

"On a besoin  de solidarité, pas de donneurs de leçons"

Quelques heures à peine après les attentats de Bruxelles, qui ont fait au moins une trentaine de morts, ce commentaire a du mal à passer. Sur France Info, mercredi, la vice-présidente du parti socialiste belge, Laurette Onkelinx, n'a pas caché son indignation : "C'est indécent par rapport à un peuple qui souffre, qui est sous le choc, on a besoin de solidarité, pas de donneurs de leçons. Quand la France a été touchée, l'ensemble des citoyens belge a voulu montrer sa solidarité".

EN DIRECT >> Attentats de Bruxelles : suivez les dernières informations

Manuel Valls a lui-même pris ses distances mercredi avec les propos de son ministre : "Je ne suis pas là pour donner des leçons aux Belges, a-t-il déclaré sur Europe 1. Nous aussi avons des quartiers sous l’emprise des trafics de drogue et de salafistes". Pour le Premier ministre, "on a fermé les yeux, mais partout en Europe et aussi en France, sur la progression des idées extrémistes du salafisme, des quartiers qui à travers ce mélange de trafics de drogues et d'islamisme radical ont perverti (...) une partie de la jeunesse."

A LIRE AUSSI
>>
Attentats de Bruxelles : quand les politiques dérapent sur Twitter
>>
Tous nos articles et vidéos sur les attentats de Bruxelles

Les propos de Michel Sapin ont été à nouveau égratignés mercredi par d'autres responsables politiques français, notamment dans l'opposition. A l'instar du député LR Eric Ciotti, ou de l'écologiste parisien Bernard Jomier.

Les tags

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques