VIDÉO - Dray demande des comptes à Hamon sur ses (grosses) dépenses de campagne, les proches de l'ex-candidat PS contre-attaquent

PRÉSIDENTIELLE - Benoît Hamon a dépensé un peu plus de 15 millions d’euros lors de la dernière campagne présidentielle. Et selon Julien Dray, porte-parole du PS, c’est trop au regard de la campagne menée par l’ancien candidat socialiste et de son score (6,36%). Sur LCI, il a demandé à ce qu’un audit soit réalisé. La campagne a été "sérieuse et sobre", répondent les responsables de l'équipe de Benoît Hamon, mettant notamment en avant le fait qu'il a fallu compenser le coût de "la déloyauté inédite de nombreux dirigeants socialistes".

Seul Emmanuel Macron, avec 16,7 millions d'euros de frais, a dépensé plus que Benoît Hamon pendant la campagne présidentielle. Mais l'un est devenu président de la République et l'autre a terminé à la cinquième place avec 6,36% des voix. Ce qui a fait dire à Julien Dray, invité de "24 heures en question" sur LCI, mercredi 9 août, que cela représentait beaucoup trop d'argent pour "un résultat très modeste".

"J’ai lu ce chiffre, et je pense que nous sommes un certain nombre à avoir beaucoup d’interrogations sur la manière dont a été géré ce budget de la campagne présidentielle" a déclaré le porte-parole du Parti socialiste. "J’en ai dirigé une directement, celle de Ségolène Royal, et je sais ce que nous avions dépensé à l’époque et je sais ce que nous avions fait, surtout, pour pouvoir dépenser ces sous. Et j’ai pas le sentiment que, quand on compare les deux campagnes, il y ait eu le même calendrier et le même type d’initiatives", a continué Julien Dray, en réponse à la défense du candidat, qui mettait une partie de ces dépenses sur le compte d'une campagne précipitée. A l'époque, Ségolène Royal avait dépensé un peu plus de 20 millions d'euros, mais avait atteint le second tour de l'élection présidentielle. 

Il y a un audit à faire, correct, honnête."Julien Dray

Le socialiste n'a pas hésité à dire qu'il fallait "demander des comptes à Benoît Hamon". "Vous dépensez de l’argent qui ne vous appartient pas, qui appartient pour une part aux militants du Parti socialiste, ou qui va être gagé sur le patrimoine du Parti socialiste. Donc c’est la moindre des choses que de pouvoir venir s’expliquer en disant voilà ce que j’ai fait des sous. On ne peut pas dépenser l’argent et s’en aller." Le porte-parole du PS a ajouté : "Donc il y a un audit à faire, correct, honnête." 

Une campagne "sérieuse et sobre" selon les proches de Hamon

 "Nous n’avons en aucune manière à rougir de l’argent perçu et utilisé",  ont répondu dans une tribune à Libération Régis Juanico, ex-trésorier de campagne du candidat PS, Mathieu Hanotin, ancien co-directeur de campagne et Bastien Recher, ex-secrétaire général administratif de la campagne. Ils y affirment que "la campagne de Benoît Hamon a été sérieuse et sobre".


 "Oui, Benoît Hamon a dépensé 6,58 € par voix gagnée quand Emmanuel Macron n’en a dépensé qu’1,9", écrivent-ils, en ajoutant que "avec un parti divisé, la déloyauté inédite de nombreux dirigeants socialistes […] et une campagne électorale éclair", celui qui était alors député des Yvelines "avait toutes les raisons de compenser les difficultés par des dépenses supplémentaires".

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques