VIDÉO - En cas de départ ou d'exclusion du FN, Philippot sera persona non grata chez les Républicains selon Ciotti

PAS LE BIENVENU - Si l’hypothèse d’un départ ou d’une exclusion de Florian Philippot du FN devient de plus en plus probable, une chose est sûre, il ne sera pas accueilli les bras ouverts chez les Républicains.

Alors que l’avenir politique de Florian Philippot semble se dessiner de plus en plus hors du FN, Eric Ciotti a fait savoir que son parti ne serait pas une terre d’accueil, ou plutôt de recueil, pour le jeune énarque. Invité sur LCI ce mercredi, le député LR a indiqué n’avoir "aucune accointance" avec le vice-président du FN. "Même s'il part du FN, il restera marqué par son passage", a-t-il jugé.


"Ce qu'il représente a beaucoup d'aspects détestables", a ajouté Eric Ciotti, citant pêle-mêle "son analyse" et "sa brutalité". Même si leurs discours sont souvent proches, en particulier sur les problématiques liées à la sécurité ou à l’immigration, ce proche de Nicolas Sarkozy assure "ne jamais prendre le FN comme curseur de la situation politique nationale". Il a également répété que son parti ne scellera "aucune alliance" avec le mouvement dirigé par Marine Le Pen.

Mais s’il tourne le dos aux dirigeants (et même aux futurs ex-dirigeants) frontistes, Eric Ciotti se montre beaucoup moins intolérant avec les électeurs du FN. "Ce n'est pas parce que le FN a parlé dans son histoire de certains sujets que nous considérons que ces sujets doivent être évacués. [...] Il faut parler aux électeurs du FN qui ont été abusés et leur dire que l'alternance responsable et véritable, elle est chez les Républicains", a conclu Eric Ciotti

Tout savoir sur

Tout savoir sur

FN : Florian Philippot claque la porte

Plus d'articles

Sur le même sujet