VIDÉO - Onfray tacle Macron : "Il faudrait que ce petit garçon devienne un adulte"

CLASH - Piqué au vif par les critiques d’Emmanuel Macron à son encontre, le philosophe Michel Onfray réplique ce dimanche sur LCI et dénonce les attaques "pitoyables" d’un "personnage extrêmement narcissique".

Dans Un personnage de roman, son récent livre sur la campagne d’Emmanuel Macron qu’il a pu suivre de l’intérieur, le romancier Philippe Besson révèle que le nouveau locataire de l’Élysée n’apprécie guère les intellectuels médiatiques comme Michel Onfray, Emmanuel Todd ou encore Alain Finkielkraut.


"Ils ne m'intéressent pas tellement. Ils sont dans les vieux schémas. Ils regardent avec les yeux d'hier, le monde d'hier. Ils font du bruit avec de vieux instruments. Pour une large part d'entre eux, ça fait longtemps qu'ils n'ont pas produit quelque chose de renversant", confie-t-il. A ses yeux, ce sont des "esprits tristes englués dans l'invective permanente". 

Invité ce dimanche dans "L'entretien d’Audrey" sur LCI, le philosophe Michel Onfray réplique, jugeant ces critiques "pitoyables". Il s’étonne de ces commentaires guère sympathiques alors qu’Emmanuel Macron a cherché durant la campagne à le rencontrer. "Il y a six mois, il me courait après. Il voulait absolument qu'on fasse des débats, il voulait absolument qu'on fasse un entretien dans Le Point et dans Philosophie Magazine", assure le philosophe normand. Ainsi, "je serais devenu en six mois un personnage qu'il ne faut plus fréquenter", s’interroge-t-il.


Il livre ensuite un réquisitionnaire cinglant contre un président de la République qui juge "détestable ceux qui ne pensent pas comme lui", le qualifiant notamment de "personnage extrêmement narcissique". Avant de livrer ce conseil assassin : "Il faudrait que ce petit garçon devienne un adulte".

Plus d'articles

Sur le même sujet