VIDEO - "Naïveté belge" : Michel Sapin évoque des propos déformés… Vraiment ?

VIDEO - "Naïveté belge" : Michel Sapin évoque des propos déformés… Vraiment ?

LA BONNE VERSION - Le ministre des Finances, Michel Sapin, a "regretté" vendredi la polémique sur ses propos rapportés sur la "naïveté belge" face au communautarisme. Selon lui, ils ont été "déformés". Qu'avait-dit dit réellement ?

Il regrette, mais il plaide non coupable. Invité de Jean-Jacques Bourdin, vendredi matin, Michel Sapin est revenu sur la polémique née de propos tenus après les attentats de Bruxelles, qui a jeté un froid entre la France et la Belgique et suscité un tollé au sein de l'opposition.

Le ministre des Finances, auquel il est reproché d'avoir parlé de "naïveté belge" face au communautarisme pour expliquer la présence de puissants réseaux djihadistes, a affirmé sur BFMTV  : "Je regrette ces propos mais je n'ai jamais parlé de la naïveté belge".

"Absence de volonté"

Jamais, vraiment ? Voici ce qu'il a expliqué très exactement, le 22 mars sur LCI, après les attaques qui ont frappé Bruxelles. "Je ne sais pas s'il faut dire la Belgique en tant que telle, mais il y a eu une volonté ou une absence de volonté de certains responsables politiques, peut-être par envie de bien faire, peut-être par sentiment que pour permettre une meilleure intégration, il faut laisser les communautés se développer".

Le ministre poursuivait ainsi : "Peut-être aussi une certaine forme de naïveté. Nous le savons, la France le sait peut-être plus encore que d'autres". D'après cette citation complète, Michel Sapin semble bien avoir ciblé la Belgique en premier lieu. Mais il a également, très diplomatiquement, élargi le problème pour laisser entendre que la faute pouvait être partagée. Bilan: Michel Sapin n'a jamais formulé l'expression "naïveté belge", mais c'était bien la Belgique qui était visée au début de son propos.

A LIRE AUSSI
>> Attentats de Bruxelles : les propos de Michel Sapin sur la "naïveté belge" font polémique

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques