VIDEO - Pris au piège de sa com', Hollande se fait insulter sur Periscope

VIDEO - Pris au piège de sa com', Hollande se fait insulter sur Periscope

RÉSEAUX SOCIAUX- Le président de la République a essuyé une vague d'insultes mardi alors que sa rencontre avec des salariés était diffusée en direct sur l'application Periscope. L'équipe de communication de l'Elysée se défend d'avoir bloqué les utilisateurs a posteriori.

Pris au piège de sa propre com'. Alors que François Hollande était en déplacement dans une entreprise de la Plaine Saint-Denis mardi matin, l'échange entre le chef de l'Etat et les salariés de l'entreprise était retransmis en direct via l'application Periscope, désormais célèbre depuis le dérapage du défenseur du Paris Saint-Germain, Serge Aurier .

Mais l'équipe de communication de l'Elysée a rapidement dû faire face à une vague de commentaires désagréables et d'injures envers le Président, dont beaucoup appelaient à sa démission : "Hollande démission", "casse-toi", "on est en guerre et il tchat", pouvait-on lire entre autres interventions d'internautes.

Une dizaine d'utilisateurs bloqués 

Au gré des commentaires injurieux, l'Elysée a bloqué une dizaine d'utilisateurs... jusqu'à arrêter complètement le direct au bout d'une demie heure. Au Figaro , l'Elysée souligne qu'"on ne peut pas modérer a priori, on le fait donc a posteriori. Modérer c'est enlever les insultes pures et simples et laisser le reste des commentaires, même s'ils sont désagréables".

Sauf que si, il existe une fonctionnalité sur Periscope qui permet aux seules personnes que l'on suit de commenter le direct - soit sept personnes en ce qui concerne le compte de l'Elysée - et, donc, de bloquer tous les autres.


À LIRE AUSSI

>> Serge Aurier insulte Laurent Blanc sur Périscope
>>
Il n'y a pas que Serge Aurier : eux aussi ont été trahis sur Périscope

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques