VIDÉOS - Les politiques vous souhaitent leurs bons vœux pour 2016

VIDÉOS - Les politiques vous souhaitent leurs bons vœux pour 2016

ET SURTOUT BONNE SANTÉ - Tradition républicaine immuable, les politiques adorent adresser aux Français un petit message filmé pour célébrer le passage à 2016. En attendant ceux de François Hollande, jeudi soir, voici un petit tour d'horizon des vœux du monde politique pour l'année qui vient.

C'est un passage obligé pour les responsables politiques. Quand bien même les Français seraient occupés à autre chose en ce 31 décembre, par exemple à préparer leur soirée du réveillon, nos élus oublient rarement d'adresser leurs vœux pour montrer qu'ils pensent à nous. Certains poussent jusqu'à réaliser une petite vidéo. En voici quelques séquences, en attendant les vœux de François Hollande jeudi soir.

EN SAVOIR +
>> Vœux pour 2016 : ce que François Hollande compte dire aux Français

Bien sûr, il y a ceux qui, comme Alain Juppé (déjà en course pour la présidentielle 2017), ont simplement opté pour les réseaux sociaux pour nous souhaiter la bonne année. Ou ceux qui, comme son concurrent Nicolas Sarkozy, ont choisi de présenter leurs vœux en vidéo… dès Noël, sous le signe de la "foi" et des "racines chrétiennes"  de la France.

Mais d'autres sont au rendez-vous de ce 31 décembre. Nadine Morano, par exemple, adresse ses vœux jeudi sous la forme d'un véritable clip de campagne (elle souhaite elle aussi être candidate de la droite en 2017). "2016 est la première marche vers la nouvelle espérance", nous dit-elle.

Le patron du Modem et ancien candidat à la présidentielle de 2012, François Bayrou, continue de son côté de "rêver d'un centre réformiste unifié".

Nicolas Dupont-Aignan, le président de Debout la France, choisit pour sa part de parler de sécurité depuis le poste de police de sa commune de Yerres.

A gauche, la maire socialiste de Paris, Anne Hidalgo, adresse quant à elle des vœux de "solidarité" sous le signe du "courage" des Parisiens lors des attentats qu'ils ont subis l'an passé.

Le patron de l'UDI, Jean-Christophe Lagarde, nous offre pas moins de 5 minutes d'analyse socio-économique, plaidant pour "un nouveau modèle" de société où il faudra faire… plus d'efforts. Et bonne année !

Bruno Le Maire, "l'outsider" de la primaire à droite, a choisi quant à lui un format beaucoup plus court, avec des propos plutôt offensifs sur le thème du "renouveau" extraits de ses discours de campagne.

Et l'on finit avec Nathalie Kosciusko-Morizet, tout juste débarquée de sa place de numéro 2 des Républicains par Nicolas Sarkozy. Une séquence, là encore, en forme de clip de campagne pour la primaire à droite, filmée depuis le café l'Etincelle, à Paris. 

Les tags

    Et aussi

    Sur le même sujet

    À suivre

    Rubriques