CARTE - Primaire à droite : les fiefs de la Sarkozie ont massivement rejeté Alain Juppé

CARTE - Primaire à droite : les fiefs de la Sarkozie ont massivement rejeté Alain Juppé

Fillon candidat de la droite pour 2017

Voir
RALLIEMENT – Nicolas Sarkozy avait appelé à voter François Fillon après son élimination au premier tour de la primaire de droite. Ses partisans l’ont écouté.

Les résultats du deuxième tour de la primaire de droite ont confirmé une tendance : les sarkozystes préfèrent François Fillon à Alain Juppé. Au sortir de sa défaite au premier tour, Nicolas Sarkozy avait appelé ses partisans à choisir son ancien Premier ministre pour représenter Les Républicains à la présidentielle en 2017. Force est de constater qu’ils l’ont écouté, venant confirmer nombre de déclarations recueillies ici et là dans les médias, laissant sous-entendre un report massif des électeurs sarkozystes vers l'ancien Premier ministre de leur champion.

Déjà largement en tête dans la grande majorité des départements à l’issue du premier tour, François Fillon a en outre récupéré quatre des six départements gagnés par Alain Juppé le 20 novembre (les Landes, le Lot et Garonne, la Dordogne et la Charente) bénéficiant notamment du report de voix des soutiens de Nicolas Sarkozy.


Dans le Sud-Est, terre sarkozyste par excellence (où François Fillon était toutefois arrivé en tête au premier tour), l'écart Fillon-Juppé s'est transformé en fessée électorale pour le maire de Bordeaux. 80-20 dans le Var,  77-23 dans les Alpes-Maritimes. Ce n'est pas comparable avec le raz-de-marée de la Sarthe (87-13), fief des fiefs de François Fillon, mais en annonçant qu'il voterait François Fillon, Nicolas Sarkozy a bel et bien signé la fin de la vie d'homme d'Etat d'Alain Juppé.

En vidéo

Primaire de la droite : l'heure est au rassemblement

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Fillon candidat de la droite pour 2017

Plus d'articles

Sur le même sujet

En ce moment

Rubriques