"Un professeur travaille six mois par an" : l'intox de Nicolas Sarkozy pour justifier la hausse du temps de travail

"Un professeur travaille six mois par an" : l'intox de Nicolas Sarkozy pour justifier la hausse du temps de travail

Fillon candidat de la droite pour 2017

Voir
INTOX - Invité de France Inter ce mardi, l’ancien chef de l’Etat a fait preuve de beaucoup d'approximations sur le temps de travail des enseignants, qu’il veut absolument augmenter.

En plein débat sur l'absentéisme des professeurs, Nicolas Sarkozy a ressorti un des thèmes favoris à droite : "les enseignants qui ne travaillent pas assez". Illustration ce mardi sur France Inter. 


"Je veux dire aux enseignants qu’on ne peut pas continuer comme ça. Un agrégé, c’est-à-dire le sommet en matière de compétences, c’est quinze heures d’obligation de service par semaine six mois de l’année. Un certifié, c’est 18 heures d’obligation de service par semaine six mois de l’année. Et un professeur des écoles, c’est 24 heures d’obligation de service six mois de l’année. Ça veut dire qu'un prof commence à 1600 euros. Il faut absolument revaloriser la fonction enseignante, qui est très utile, qui est très difficile, et il faut en même temps augmenter la durée de présence des enseignants dans les établissements scolaires", at-il clamé.


En résumé, il faut faire travailler les enseignants plus longtemps en les payant davantage. Un refrain déjà entendu lors de sa campagne présidentielle de 2007 avec le très connu "travailler plus pour gagner plus", comme le repèrent les archivistes du Lab.

Un professeur agrégé travaille en moyenne 40 heures, selon l'Insee

Six mois de l’année. Un chiffre qui résiste difficilement à la réalité : les vacances scolaires ne représentent que 16 semaines sur 52 dans l’année, soit près de huit mois travaillés, et non pas six.


Quant aux heures d'obligation de service, si on écoute l'ancien chef de l'Etat,  le temps travaillé par un professeur en dehors de l'école n'en serait pas vraiment. Pourtant, une étude de l’Insee de 2010, relayée par Le Lab et citée en mars 2016 par Libération, détaille la répartition du temps de travail des professeurs : 20 heures en moyenne avec les élèves… et plus de 20 heures pour préparer les cours et corriger les copies. Soit une moyenne de 40 heures pour un enseignant agrégé.


Face au manque d'encadrement des élèves, le problème ne résiderait donc pas dans le temps de travail des enseignants, comme le serine à longueur d'années Nicolas Sarkozy, mais plutôt la faculté à remplacer un professeur absent. Et il y a quelqu'un qui a quelque chose à répondre à Nicolas Sarkozy en la matière : Najat Vallaud-Belkacem


Interrogée sur LCI mardi 18 octobre, la ministre de l'Education nationale a déclaré : "Lorsque nous sommes arrivés en 2012, le vivier des professeurs remplaçants était asséché". "Entre 2013 et 2017, il y aura 5000 créations de postes de remplaçants, dont 1349 à la rentrée 2016 et 1500 en 2017", a-t-elle ajouté.  

VIDÉO - Nicolas Sarkozy parle de la crise à iTélé... et se paie François Hollande

Crise à ITELE : "Si on intervient, on est d'horribles dictateurs. Si on ne dit rien, on est des complices", selon Nicolas Sarkozy

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Fillon candidat de la droite pour 2017

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques