Primaire de la gauche : Christian Paul, chef de file des "frondeurs", apporte son soutien à Arnaud Montebourg

RALLIEMENT - Christian Paul, député PS et chef de file des "frondeurs", a apporté son soutien à Arnaud Montebourg. Selon lui, le candidat à la primaire de la gauche "porte des idées optimistes, dont notre pays a tant besoin, mais aussi une capacité à mobiliser notre peuple et à parler au nom de la France".

Il roulera pour Montebourg. Christian Paul a annoncé ce mercredi 30 novembre qu'il soutiendrait l'ancien ministre de l'Economie dans la course à la présidentielle. Le député PS, chef de file des "frondeurs", estime que François Hollande, ou le candidat du gouvernement qui se présentera à sa place, ne pourra pas porter les couleurs de la gauche en mai 2017. 

Face aux "deux risques d'une immense gravité qui menacent" la France, la "révolution conservatrice" incarnée par François Fillon et la "révolution nationale" incarnée par Marine Le Pen, il choisit donc de soutenir Arnaud Montebourg. "Sa candidature, venue du cœur de la gauche, s’adresse à tous les Français. Elle s’attache à renouer avec la France du travail que la déception a éloigné de nous. Elle s’inspire de nos combats communs et d’une expérience gouvernementale qui n’a jamais abandonné la liberté d’innover et de penser. Cette candidature porte des idées optimistes, dont notre pays a tant besoin, mais aussi une capacité à mobiliser notre peuple et à parler au nom de la France", écrit-il dans un communiqué.

Hollande, une menace pour l'unité de la gauche

Christian Paul répète son envie de voir la gauche rassemblée derrière un candidat. Or, il estime que "l'inventaire lucide du quinquennat ne permet pas la réunion des gauches et des écologistes autour du président de la République. L’ambition a manqué, le renoncement s’est installé. C’est pourquoi nous devons donner de la force collective à un candidat qui sache rassembler, par son projet, sans abandonner nos idéaux humanistes, ni céder à la démagogie." François Hollande doit annoncer avant le 10 décembre s'il est candidat à l'élection présidentielle.

Primaire de la gauche : pour le frondeur Christian Paul, François Hollande "ne rassemble plus"

Et aussi

Sur le même sujet

À suivre

Rubriques