Résultats, vote, bulletins : 10 choses à savoir sur ce second de la primaire de la droite et du centre

DEUXIEME ROUND - Où, comment et à quelle heure voter, comment s'organiseront les résultats, y aura-t-il assez de bulletins ? Voici ce qu'il faut savoir sur le second tour de la primaire de la droite qui doit départager, ce dimanche 27 novembre 2016, François Fillon et Alain Juppé.

Ce dimanche 27 novembre, la France découvrira le visage du candidat de la droite et du centre à la présidentielle 2017. Partant avec un avantage de 16 points - soit 44,1 % des suffrages au premier tour (650 000 voix d'avance), François Fillon est largement favori. Selon un sondage Opinionway publié vendredi après le débat télévisé diffusé sur TF1 et France 2, il remporterait la mise à 61 % contre 39 %. Le 1er tour a cependant démontré que les électeurs étaient parfois imprévisibles...  


Le taux de participation sera une nouvelle fois l'un des enjeux clé du scrutin. Mais aussi le nombre d'électeurs de gauche (près de 10 % des électeurs du premier tour étaient des sympathisants de gauche selon plusieurs instituts de sondage, dont beaucoup d'anti-Sarkozy).  Dimanche dernier, près de 4,2 millions d'électeurs s'étaient rendus dans l'un des 10.228 bureaux de vote. Un chiffre qui a provoqué quelques couacs imprévus - notamment parfois, un manque d'enveloppes dans certains bureaux. Cette fois, les organisateurs le promettent : ils ont anticipé l'affluence en tablant même sur 5 millions de votants. 


Si vous voulez vous joindre au vote, voici 10 choses à savoir avant d'aller mettre votre bulletin dans l'urne. 

1. Peut ont voter lorsqu'on n'a pas voté au premier tour... et quelques autres questions importantes  


Pourrez vous voter si vous n'avez pas voté au 1er tour ? C'est la question qui a été le plus posée aux organisateurs cette semaine. La réponse est "oui".  Pour voter il vous faudra cependant :

- Respecter les horaires : les 10.228 bureaux de vote (9 922 en métropole et 306 en outre-mer) seront ouverts de 8 heures à 19 heures. Toute personne présente dans un bureau avant 19h doit en théorie être autorisée à voter (même après 19h).

- Être inscrit sur la liste électorale au 31 décembre 2015 ou avoir 18 ans à la date de l’élection présidentielle 2017 mais s'être pré-inscrit en ligne. 

- Verser deux euros de participation aux frais d’organisation.

- S'engager sur l’honneur en signant la phrase suivante : "Je partage les valeurs républicaines de la droite et du centre et je m’engage pour l’alternance afin de réussir le redressement de la France". 

- Outre-mer, le vote sera organisé dans les mêmes conditions, en tenant compte des décalages horaires.

- Les Français de l’étranger qui se sont inscrits avant le 16 octobre 2016 voteront par internet.

2. A quel bureau de vote suis-je rattaché ? 


Chaque électeur est rattaché à un bureau en fonction de l'adresse postale renseignée sur les listes électorales au 31 décembre 2015. Le bureau de vote pour la primaire n'est pas forcément le même pour les électeurs que celui des autres élections. 


- Pour connaître le bureau dans lequel vous êtes inscrit, consultez le site de la primaire. 


- Une plateforme téléphonique a aussi été mise en place au 0821 20 2016 (0,12 euros par minute).

En vidéo

JT WE – Primaire de la droite : dernière ligne droite pour François Fillon et Alain Juppé

3. Comment éviter la cohue ? 


Le 20 novembre dernier, certains bureaux ont été victimes de leur succès. Des électeurs ont parfois dû attendre en file indienne pendant des heures avant de pouvoir glisser leur bulletin dans l'urne. Il est donc fortement conseillé d'éviter la fin de matinée et le début d'après-midi. Privilégiez une arrivée tôt sur place.

4. Y aura-t-il assez de bulletins de vote ? 


En raison d'un grand nombre de participants, certains bureaux avaient manqué de bulletins lors du premier tour. Plusieurs centaines de milliers de bulletins et d'enveloppes supplémentaires ont été imprimés afin, cette fois, d'éviter toute pénurie. La haute autorité a même anticipé une éventuelle hausse de la participation et a prévu assez de bulletins pour faire face à la mobilisation de 5 millions de votants. À Toulouse par exemple, le nombre de bulletins a été augmenté de 15%. 


5. Ceux qui n'étaient pas sur les listes aux premier tour pourront ils voter? 


Des dysfonctionnements avaient été déplorés avec les électeurs mineurs n'ayant jamais voté. Leurs noms étaient parfois absents des listes d'émargement et les responsables de bureaux avaient dû les ajouter à la main ou leur avaient refusé l'accès aux urnes. Pour le second tour, les personnes qui n'étaient pas inscrites devraient sur les feuilles d'émargement devraientr l'être désormais.


6.  Et les assesseurs sarkozystes ? Viendront ils? 


Enfin, l'inquiétude existe quant à une éventuelle démobilisation des assesseurs qui, au premier tour, soutenaient Nicolas Sarkozy et qui, cette fois, pourraient passer leur tour... On craignait qu'ils ne viennent pas tenir les bureaux après l'élimination de leur favori. La Haute-Autorité cependant se veut rassurante. "Tous les bureaux sont couverts en nombre suffisant de bénévoles", a confié au Parisien ce samedi un membre du comité d'organisation.

7. Où iront les deux euros de participation ? 


L’organisation du scrutin a coûté environ 8 millions d’euros, peut-on lire sur le site. Chaque votant versant deux euros par tour, à partir de deux millions de votants par tour l'événement est auto-financé. Le surplus sera reversé à la campagne présidentielle du candidat désigné. Pour ce faire,  "les dépenses et les revenus de l’organisation seront publiés, certifiés par deux commissaires aux comptes et justifiés à l’euro près", est-il encore signalé sur Primaire2016.org. 

En vidéo

Combien coûte la primaire de la droite et du centre ?

8. Où seront les candidats dimanche soir ? 


François Fillon sera à son QG de campagne du boulevard Saint-Germain (Paris VI). Il retrouvera ensuite les militants à la Maison de la Chimie (Paris VII). 


Alain Juppé sera lui aussi dans la journée aux côtés de son équipe, boulevard Raspail (Paris VI). Il gagnera dans la soirée la salle du Tripot Régnier (Paris XV). 

9. A quelle heure les résultats seront-ils dévoilés ? 


Le niveau de participation devrait être estimé à la mi-journée. Les premiers résultats partiels seront prononcés par Thierry Solère, le président de la commission d'organisation de la primaire, à 20h30 à partir des chiffres - non représentatifs - de 2000 premiers bureaux. Les résultats seront ensuite mis à jour tous les 1/4 d'heure sur le site de la primaire : https://resultats.primaire2016.org/ 

10. Que fera le perdant ? 


Alain Juppé comme François Fillon - aussi éloigné que soit leur âge -, ont tous les deux affirmé qu'ils metteraient un terme à leur carrière en cas d'échec. Le maire de Bordeaux, déjà auteur d'un spectaculaire come-back après sa traversée du désert entre 2004 et 2006, a fait part l'été dernier de son intention d'arrêter la politique nationale s'il ne devenait pas locataire de l'Elysée. 


Quant au député de la Sarthe, le 16 novembre dernier il déclarait ne briguer "aucun autre mandat" que celui de président de la République. En janvier 2016, Fillon prévenait déjà qu'il se retirerait de la vie politique s'il ne parvenait pas à franchir la barre de la primaire.  

En vidéo

Alain Juppé et François Fillon se répondent... par meetings interposés

En vidéo

Primaire à droite : la difficile organisation du second tour

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Fillon candidat de la droite pour 2017

Plus d'articles

Sur le même sujet